Articles tagués Stop Stealing Dreams

110 – Stop Stealing Dreams / Rendez-nous nos rêves, un manifeste pour l’éducation 8/X

J’apprends dans les commentaires qu’une autre personne a rejoint le bateau de la traduction, mais en partant de la fin. Je vois ça comme la construction du premier train transcontinental aux USA : où ferons-nous la jonction ? Sera-t-elle suffisamment rapide pour en expédier plus de la moitié avant moi ?

 

19. Les rêves : difficiles à construire, faciles à détruire

De par leur nature, les rêves sont évanescents. Ils scintillent longtemps avant de briller. Et quand ils scintillent, ce n’est pas particulièrement difficile pour un parent ou un enseignant ou un gang de pairs de les éteindre.

Créer des rêves est plus difficile. Ils sont souvent liés à l’endroit où nous grandissons, à qui sont nos parents, et si oui ou non la bonne personne entre dans notre vie.

Se contenter du rêve peu réjouissant d’un emploi stable et ennuyeux n’est pas d’une grande aide. Rêver d’être sélectionné – trié sur le volet pour passer à la télévision ou retenu dans une équipe ou choisi pour être chanceux – n’est pas très utile non plus. Nous perdons notre temps et le temps de nos élèves lorsque nous mettons en place des chimères qui ne leur donnent pas les moyens de s’adapter (ou, mieux encore, diriger) lorsque le monde ne fonctionne pas comme ils l’espèrent.

Les rêves dont nous avons besoin sont des rêves autonomes. Nous avons besoin de rêves se fondant non pas sur ce qui est, mais sur ce qui pourrait être. Nous avons besoin d’étudiants qui peuvent apprendre à apprendre, qui peuvent découvrir comment se motiver et qui sont assez généreux et assez honnêtes pour s’engager avec le monde extérieur pour réaliser leurs rêves.

Je pense que nous faisons un excellent travail de destruction de rêves, au moment même où les rêves auxquels nous nous accrochons ne sont pas assez audacieux.

, , , , , ,

2 Commentaires

104 – Stop Stealing Dreams / Rendez-nous nos rêves, un manifeste pour l’éducation 7/X

La traduction continue. Même si je me sens drôlement seul sur le wiki collaboratif… Y a-t-il des volontaires dans l’assistance ?

18. Rapide, flexible et concentré

Il est clair que l’économie a changé. Ce que nous voulons et attendons de nos meilleurs citoyens a changé. Non seulement dans ce que nous faisons quand nous allons travailler, mais aussi dans les portes qui se sont ouvertes pour les personnes qui veulent avoir un impact sur notre culture.

Dans le même temps, l’acquisition de connaissances a été transformée à jamais par l’Internet. On néglige souvent, à cause du temps perdu sur Facebook et YouTube, le fait que Internet est le plus efficace et puissant moyen de transmission d’information jamais développé. Le changement de l’économie et la diffusion de l’information en ligne se combinent pour amplifier la vitesse du changement. Ces cycles rapides dépassent la capacité du système industrialisé d’éducation à s’adapter.

En conséquence, le système industrialo-éducatif, celui qui a très bien fonctionné pour créer un siècle d’ouvriers, d’avocats, d’infirmières et de soldats, est maintenant obsolète.

Nous pouvons le dépanner, ou nous pouvons y remédier.

Je ne pense pas que ce soit pratique de dire: «Nous voulons ce que nous avons déjà, mais moins cher et meilleur. » Cela n’arrivera pas, et je ne suis pas sûr que nous le voulons, de toute façon. Nous avons besoin de l’école afin de produire quelque chose de différent, et la seule façon pour que cela se produise est que nous posions de nouvelles questions et formulions de nouvelles exigences sur chaque élément du système éducatif que nous avons construit. Chaque fois que les enseignants, l’administration ou le conseil d’école répond en se référant à un monde antérieur au changement de règles, ils doivent arrêter et essayer à nouveau.

Non, nous n’avons pas besoin de créer de la conformité.

Non, nous n’avons pas besoin de provoquer la mémorisation.

Et non, nous n’avons pas besoin d’enseigner aux étudiants l’adoption du statu quo.

Toute action d’une école visant à faire progresser ces trois points n’est pas seulement un gaspillage d’argent, mais est en réalité contre-productif envers nos besoins. La véritable pénurie à laquelle nous sommes confrontés, ce sont les rêves, et les moyens et la volonté de les réaliser.

Pas de bidouilles. Une révolution.

, , , , , ,

1 commentaire

86 – Stop Stealing Dreams / Rendez-nous nos rêves, un manifeste pour l’éducation 6/X

Hop, une nouvelle fournée. Le 16 et le 17 sont en ligne, et recopiés ci-dessous. Seth commence à proposer des alternatives.

16._L’école_coûte_cher

Elle n’est pas non plus très bonne pour faire ce que nous avons besoin qu’elle fasse. Nous n’allons pas être en mesure de faire beaucoup moins cher, nous devons donc trouver une façon de faire beaucoup mieux.

Pas meilleure dans ce qu’elle fait déjà. Meilleure à éduquer les gens à faire ce qui doit être fait.

Avez-vous besoin d’un employé de centre d’appel compétent ? L’école en fait de bons, mais c’est affreusement cher. Avons-nous vraiment besoin de standardistes plus conciliants, et à un coût aussi élevé?

Étant donné le temps et l’argent investi, ce que je veux savoir, ce que chaque parent et chaque contribuable et chaque étudiant devrait vouloir savoir, c’est : Est-ce le bon plan? Est-ce la meilleure façon de produire la culture et l’économie que nous disons vouloir?

A quoi l’école sert-elle ?

Si vous ne posez pas cette question, vous perdez votre temps et votre argent.

Voici un indice: l’apprentissage n’est pas quelque chose que l’on vous fait. Apprendre est quelque chose que vous choisissez de faire.

17._Réinventer_l’école

Si le nouvel objectif de l’école est de créer quelque chose de différent de ce que nous avons maintenant, et si les nouvelles technologies et de nouvelles connexions changent la manière dont l’école peut délivrer ses leçons, il est temps de changer.

Voici une douzaine de façons dont l’école peut être repensée :

Les devoirs pendant la journée, les leçons pendant la nuit

Livre ouvert, cours ouverts, tout le temps

Accès à n’importe quel cours, partout dans le monde

Un enseignement précis et spécialisé, au lieu d’un enseignement généralisé et massif.

La fin des questionnaires à choix multiples

L’expérience, plutôt que les notes, comme mesure de la réussite.

La fin de la conformité en tant que résultat

Coopération au lieu d’isolement

Amplification des étudiants, des enseignants, et des idées à la marge

Transformation du rôle de l’enseignant

L’apprentissage tout au long de la vie, le travail plus tôt

Suppression de l’université vaguement connue

Il est plus facile que jamais d’ouvrir une école, d’apporter de nouvelles technologies à l’école, et de changer notre façon d’enseigner. Mais si tout ce que nous faisons avec ces outils est d’enseigner le respect et la consommation, c’est tout ce que nous obtiendrons. L’école peut et doit faire plus que préparer les ouvriers à la chaîne de demain.

, , , , , ,

2 Commentaires

76 – Stop Stealing Dreams / Rendez-nous nos rêves, un manifeste pour l’éducation 5/X

Hop, une nouvelle fournée. Le 8 et le 9 sont de moi, les 10 à 15 sont de quelqu’un d’autre. Sept d’un coup !



8. L’école est-elle une entreprise civique ?


9. Les trois principes hérités d’Horace Mann


10. Frederick J. Kelly et vos pires cauchemars


11. Pour gérer efficacement votre école, favorisez la peur, détruisez l’enthousiasme


12. Est-il possible d’enseigner une attitude ?


13. Qu’est-ce qui est apparu en premier : l’automobile ou la station-service ?


14. Le problème des souhaits et des rêves


15. « Quand je serai grand, je veux être assistant »

, , , , , ,

Poster un commentaire

65 – Stop Stealing Dreams / Rendez-nous nos rêves, un manifeste pour l’éducation 4/X

Vous aurez noté que Diateino a choisi une autre traduction du titre du livre, je remplace donc « Cessez de voler les rêves » par « Rendez-nous nos rêves« . Ça sonne mieux, mais c’est plus éloigné du texte original. Joies de la traduction.

Production du jour

Je viens de mettre en ligne le chapitre 7, que vous trouverez ici :

7. La production de masse cherche à produire de la masse

Méthode de traduction

Je ne suis pas un littéraire. Pas au sens « étudiant littéraire ». La filière scientifique ne prédispose pas à la traduction. Et je me qualifie de traducteur lent, quand on me pose la question. Ce qui me permet de participer à cette traduction, c’est surtout le Google Translator Toolkit. Vous connaissez déjà Google Traduction. Toolkit n’est qu’une surcouche, une interface de traduction qui vous permet de travailler plus facilement sur un gros texte. En l’occurrence, Google me mâche le boulot, je n’ai plus qu’à corriger les grosses fautes, et les tournures de phrase qui dérapent.

Mes autres outils sont :

  • Le Conjugueur : indispensable pour les verbes irréguliers.
  • Wiktionary : Le dictionnaire de Wikipedia
  • Le Websters Online Dictionary : ce n’est même plus un dictionnaire, c’est LA base de données sur tous les mots de tous les pays de tout l’univers.

Bonus track

J’ai bossé de midi à 18h, et je cherchais à rendre l’ambiance, mais je n’ai trouvé que la chanson ci-dessous. Rien à voir avec ma journée, à part que c’était un repas du dimanche midi.

, , , , ,

Poster un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :