Articles tagués Seth Godin

[Seth Godin] Comparé à…

Il a suffi que je traduise un billet de Seth Godin hier pour qu’il en ponde un très bon aujourd’hui. Alors vous y avez droit !

Sans aucun doute, il y a quelqu’un de plus grand que vous, de plus rapide que vous, de plus mignon que vous.

Nous n’avons pas besoin de chercher très loin pour trouver quelqu’un mieux payé, plus respecté et qui récolte plus que sa part de crédit.

Et sur les médias sociaux : bien sûr il y a des gens avec plus de followers, plus de « j’aime » et plus de n’importe quoi de mesurable.

Et alors ?

A quoi sert la comparaison ?

Est-ce que votre job, c’est d’être « le plus quelque chose » ? » Peut-être que si vous jouez au baseball, votre but est d’avoir la meilleure moyenne de présence sur les buts. Mais vous feriez peut-être mieux de vous concentrer sur la victoire de toute l’équipe.
Le fait que quelque chose puisse être relevé, ou comparé, ou débattu n’implique pas que ce soit important, ou même pertinent.

Il est préférable, selon moi, de décider ce qui est important, ce qui a besoin de changer, ce qui mérite d’être accompli. Et ensuite d’ignorer toute comparaison qui ne s’y rapporte pas. La comparaison la plus importante, en fait, est de comparer votre travail à ce dont vous êtes capable.

Bien sûr, comparez. Mais comparez les choses qui importent avec votre voyage. Le reste n’est que du bruit.

Compared to…

Without a doubt, there’s someone taller than you, faster than you, cuter than you.

We don’t have to look very far to find someone who is better paid, more respected and getting more than his fair share of credit.

And social media: Of course there are people with more followers, more likes and more of just about anything you’d like to measure.

So what?

What is the comparison for?

Is your job to be the most at a thing? Perhaps if you play baseball, the goal is to have the highest on-base percentage. But it’s probably more likely that you should focus on the entire team winning the game.

Just because a thing can be noticed, or compared, or fretted over doesn’t mean it’s important, or even relevant.

Better, I think, to decide what’s important, what needs to change, what’s worth accomplishing. And then ignore all comparisons that don’t relate. The most important comparison, in fact, is comparing your work to what you’re capable of.

Sure, compare. But compare the things that matter to the journey you’re on. The rest is noise.

, ,

Poster un commentaire

[Seth Godin] La règle simple pour le succès d’une application

Une fois n’est pas coutume, voici un très bon billet de Seth Godin.

La technologie, c’est bien, mais le secret c’est la communauté.

Lorsqu’une technologie prend, la copier n’est pas particulièrement difficile, donc une compétition centrée sur l’outil technologique fera probablement une course vers un prix nul.

Lorsqu’un contenu propriétaire prend, le copier n’est pas difficile, et continuer à produire du matériel original aussi bon est incroyablement difficile.

Par contre, une application qui est au centre d’une communauté crée deux types de valeur, et ce, pour une longue durée.

Non seulement les logiciels communautaires comme Facebook, mais aussi des outils comme Photoshop et Word – ceux qui fonctionnent mieux quand d’autres les utilisent aussi.

Les logiciels sont magiques parce qu’avoir un usager supplémentaire est gratuit. Mais un logiciel en ligne est puissant parce qu’il fonctionne mieux quand plus de gens l’utilisent.

L’Internet est une machine à connecter.

The simple rule for successful online apps

Technology is nice, but community is the secret.

Once a technology begins to catch on, copying that tech isn’t particularly difficult, so a technology-only tool competition will likely race to a price of zero.

Once proprietary content begins to catch on, copying it isn’t hard, and continuing to produce original material that’s just as good is incredibly difficult.

On the other hand, an app that is at the center of a community creates two kinds of value, and does so for a long time to come.

Not just obvious community software like Facebook, but tools like Photoshop and Word–ones that work better when others use them too.

Software is magic because one more user is free. But online software is powerful because it works better when more people use it.

The internet is a connection machine.

, , , ,

Poster un commentaire

[Seth Godin] Déraisonnable

Quand on n’a pas de bonne idée à publier, on peut au moins traduire celles des autres !

Il est fascinant de voir comment tous les autres sont bien plus déraisonnables dans leurs demandes et leurs principes et leurs visions, que nous.
Je sais que la démonstration mathématique est impossible, mais nous agissons certainement comme si l’autre était le plus déraisonnable, quelle que soit sa position.

Unreasonable

It’s fascinating to note that everyone else is consistently more unreasonable in their demands and their policies and their views than we are.

I know the math is impossible, but we certainly act as though the other person is the unreasonable one, no matter which side of the table he sits on.

Poster un commentaire

2014-073 – [Seth Godin] Que cherchez-vous comme travail ?

Il y a bien longtemps que j’ai écrit ici. Je vais donc reprendre en douceur avec un petit Seth Godin. Petit en taille, pas en qualité, bien sûr.

Que cherchez-vous comme travail ?

Certains cherchent la sécurité et le respect. Ils veulent savoir quelles sont les règles de travail, ils veulent la garantie que l’effort demandé est à la fois prévisible et récompensé. Ils recherchent un environnement où ils ne se sentiront pas bousculés, surpris ou abusés.

D’autres veulent du défi et de l’autonomie. Ils veulent l’opportunité de croître et de ravir ou d’inspirer les gens autour d’eux. Ils veulent des défis à la fois organisationnels et personnels, et ils aiment résoudre des problèmes intéressants.

Sans aucun doute, il y a des recoupements, mais si vous trouvez que votre approche des gens ne rencontre pas d’écho, c’est peut-être que vous leur donnez précisément ce qu’ils ne veulent pas.

Seth Godin

What are you seeking at work?

Some people want safety and respect. They want to know what the work rules are, they want a guarantee that the effort required is both predictable and rewarded. They seek an environment where they won’t feel pushed around, surprised or taken advantage of.

Other people want challenge and autonomy. They want the opportunity to grow and to delight or inspire the people around them. They seek both organizational and personal challenges, and they like to solve interesting problems.

Without a doubt, there’s an overlap here, but if you find that your approach to the people around you isn’t resonating, it might because you’re giving your people precisely what they don’t want.

, , , ,

Poster un commentaire

2014-069 – [Seth Godin] Ceci est à nous

Continuons sur la lancée avec le Seth Godin d’hier, This is ours.


Hier soir sur la piste cyclable j’ai croisé un citoyen bien habillé, qui marchait avec une bouteille d’eau. J’ai été stupéfait de le voir finir son eau et jeter la bouteille dans les bois.

Je me suis arrêté et j’ai dit, « Hey, merci de ne pas faire ça. »

Il m’a regardé, très surpris, et a dit « quoi ? » comme s’il n’avait pas compris ce que « ça » voulait dire. Sa conception du monde semblait être qu’il y a deux sortes de choses… à-lui et pas-à-lui. Le parc n’était pas à lui, alors ça allait de balancer ses déchets, après tout, pourquoi pas ?

Le défi de l’économie connectée, dans un monde bâti sur tant de ressources partagées et d’espaces numériques publics, est que certains persistent à agir comme si ce monde appartenait à quelqu’un d’autre. Quand ils crachent dans la piscine ou trollent anonymement, quand ils spamment ou cassent quelque chose, c’est comme s’ils le faisaient à quelqu’un d’autre, ou au pouvoir en place.

Trop souvent, nous acceptons ce vandalisme comme une loi de la nature, tels des termites qui vont inévitablement ronger le bois exposé des fondations d’une maison. Ce n’est pas inévitable. Encore et encore, nous voyons des tribus et des communautés et des organisations qui apprennent aux gens que ça leur appartient, que ça mérite d’être préservé et surtout, que les gens comme nous se préoccupent de choses comme ça.

Last night on the bike path I passed a well-dressed citizen, walking along with a bottle of water. I was stunned to see him finish his water and hurl the bottle into the woods.

I stopped and said, « Hey, please don’t do that. »

He looked at me with complete surprise and said, « what? » as if he didn’t understand what ‘that’ was. His conception of the world seemed to be that there was two kinds of stuff… his and not-his. The park wasn’t his, so it was just fine to throw trash, in fact, why not?

The challenge we have in the connection economy, in a world built on ever more shared resources and public digital spaces is that some people persist in acting like it belongs to someone else. When they spit in the pool or troll anonymously, when they spam or break things, it’s as if they’re doing it to someone else, or to the man.

Too often, we accept this vandalism as if it’s a law of nature, like dealing with the termites that will inevitably chew exposed wood on a house’s foundation. It doesn’t have to be this way. Over and over, we see that tribes and communities and organizations are able to teach people that this is ours, that it’s worth taking care of and most of all, that people like us care for things like this.

,

Poster un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :