Articles tagués racisme

2014-075 – L’intelligence, un outil qu’il est bien contre la bêtise

Un Odieux Connard l’a rappelé au début de l’année, il y a de nombreuses méthodes qui ne marchent pas contre les idées nuisibles. L’indignation « par principe », le boycott, ou encore l’insulte, ont démontré leur inefficacité. Et pourtant, nombreux sont les « professionnels » qui continuent de les utiliser face aux menteurs patentés.

C’est en ce moment le cas au sujet du livre d’Eric Zemmour. Rappelons que ce sinistre personnage avait en 2011 fait la preuve de sa méconnaissance de nombreux faits simples, notamment concernant la biologie humaine. Il existerait selon lui des races humaines différentes, différenciées par la couleur de peau. C’est faux à tellement de niveaux qu’il est inquiétant de constater combien peu de gens sont capables de démonter ces bêtises triviales.

Fort heureusement, des journalistes font encore leur boulot. Sébastien Lafargue, sur France 2, l’a fait. Il a lu le livre de Zemmour. Il a enquêté sur les affirmations présentées. Puis il les a démontées. Dénoncer les menteurs pour ce qu’ils sont est le seul moyen de les faire taire. Ou du moins, d’éclairer ceux qui seraient tentés de les croire.

Honte à ceux qui continuent de l’inviter sur leurs médias pour faire semblant de s’opposer à ses mensonges, sans avoir fait leur travail préliminaire. Paraître démuni face aux arguments d’un menteur, cela revient à le renforcer. Alors qu’il n’est pas si compliqué de le ramener à ses fautes.

, , , , ,

2 Commentaires

2014-037 – La Manif pour Tous fête ses 100 ans d’inquiétude face au changement

Je rendais hommage samedi dernier aux manifestants « Pour Tous » et à leurs slogans choc.

Je découvre aujourd’hui qu’ils ne sont qu’une résurgence d’un combat ancien. Pascal Riché, de Rue 89, rappelle qu’en 1906 un pédagogue déclarait déjà :

Nous estimons que, de 12 à 18 ans, elle ne peut avoir que des conséquences fâcheuses, si du moins on ne veut pas dénaturer le caractère de chaque sexe, efféminer les jeunes hommes, viriliser les femmes, et détourner les uns et les autres de leur vraie destination dans le monde.

La cause des ces déclarations ? L’école mixte. Je ne crois pas qu’il y ait beaucoup de monde aujourd’hui pour regretter l’enseignement séparé des garçons et des filles.

Mais aujourd’hui, personne ne s’en inquiéterait réellement, hein ? Encore moins un éditorialiste d’un grand quotidien national ? Vérifions ce qu’en dit Yves Thréard, du Figaro.

Homme ou femme en France, ne formerons-nous bientôt plus qu’une espèce d’être asexué (ni mâle ni femelle, ni père ni mère), non identifié (ni Blanc ni Noir ni Jaune) et privé de toute vie intime ? C’est peut-être exagéré, mais c’est à se le demander depuis dix-huit mois que la gauche est au pouvoir.
[…]
Hollande a programmé la suppression du mot « race » de la Constitution.

Rappelons que le mot race ne s’applique aux humains que pour les désigner dans leur ensemble : la race humaine. Non, mais, comment peut-on aujourd’hui dire que l’identification des citoyens français dépend de leur couleur de peau ? Comment peut-on défendre la présence du mot « race » dans la Constitution, alors que celui-ci n’a aucun fondement biologique, et encore moins politique ?

, , , , , , , , , , ,

Poster un commentaire

114 – Extrême France. Le combat continue.

Le Front National se maintient à un score impressionnant. Une fois de plus, les sondages se sont plantés.

Je vous ai dit que la première arme contre l’oligarchie, c’était de la dénoncer, de l’exposer au grand jour.

Pour l’extrême-droite, c’est la même chose. Je vous recommande donc l’enquête de Fiammetta Venner, extrême France. Parce que l’extrême-droit française n’a pas qu’un seul credo, mais que toutes les chapelles sont liées, directement ou indirectement. Et que c’est parmi ces réseaux que se trouvent les 20% d’électeurs de Celle-dont-il-n’aurait-pas-fallu-mettre-le-bulletin-dans-l’urne.

Je rappelle, à toutes fins utiles, que le mot race n’a aucune application concrète, ni fond de vérité, lorsque l’on parle de l’espèce humaine.

Espérons que François Hollande soit élu, et qu’il tienne ses promesses de réduire la misère d’une partie grandissante de la population française. C’est cette misère qui est le terreau du vote FN.

Nicolas Sarkozy - La race forte / fn

, , , , , , ,

Poster un commentaire

7 – Le mot racisme devrait quitter notre vocabulaire… …tout comme le mot antiracisme.

Racisme : Conviction qu’on peut

  • catégoriser les êtres humains en une série de races en se basant sur des critères physiques scientifiques,
  • surtout quand cela s’accompagne d’une hiérarchisation, consciente ou inconsciente, entre ces races.

Antiracisme : Opposition philosophique au racisme et à ses manifestations.

Mais cette opposition antiraciste vise parfois le 2. et pas le 1. J’ai donc croisé un certain nombre d’antiracistes qui prônaient l’égalité des races entre elles…

Alors qu’il n’existe qu’une, et une seule, race humaine!

Rentrer dans le débat sur l’égalité des races, c’est reconnaître l’existence de races différentes, et donc passer à côté de la bonne réponse. Je vous l’accorde, le mauvais exemple vient de très loin. Il suffit de lire le préambule de la Constitution du 27 octobre 1946 pour y trouver que « tout être humain, sans distinction de race, de religion ni de croyance, possède des droits inaliénables et sacrés. »

Je propose donc l’usage du terme xénophobie, régulièrement employé comme synonyme. Mais au lieu de voir ça comme une « conviction » qui pourrait se discuter, on utiliserait « phobie », qui souligne bien le côté irrationnel de la chose.

Je n’ai par contre pas d’idée pour remplacer « antiracisme ». Que proposeriez-vous ? Sain d’esprit ?

Et vous ? Des racistes déclarés dans votre entourage ? Comment réagissez-vous ?

PS: A titre d’illustration, je vous recommande l’excellent livre de Gaston Kelman, « Je suis noir et je n’aime pas le manioc ».

Le sommaire devrait suffire à vous convaincre :

  • Je suis noir et je suis civilisé
  • Je suis noir et je suis assimilé
  • Je suis noir et je suis bourguignon
  • Je suis noir et je suis cadre
  • Je suis noir et j’en ai une petite
  • Je suis noir et ma fille est marron
  • Je suis noir et je n’aime pas les blacks
  • Je suis noir et je n’en suis pas fier
  • Je suis noir et je me soigne

 

Edit: J’allais oublier de citer ce texte du grand Pierre Desproges : Les rues de Paris ne sont plus sûres.

, , , , , , , ,

Poster un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :