Articles tagués mode de scrutin

2014-061 – élections européennes du 25 mai, ne vous faites pas arnaquer par le mode de scrutin !

Demain, ce sont les élections européennes. Il est un sujet dont très peu de monde a parlé, c’est le mode de scrutin.
Le Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne prévoit que chaque Etat peut décider de son mode de scrutin, du moment qu’il s’agit d’un scrutin universel direct, et proportionnel. D’autre part, le seuil minimum pour qu’une liste soit retenue ne doit pas dépasser 5%.

Votre pays, je vous en mets combien de tranches ?

En France, comme dans beaucoup d’autres pays européens, un scrutin par liste bloquée a été retenu. De plus, le vote a été régionalisé.
EP-constituencies
Sur cette carte, on peut voir que l’Allemagne a retenu un vote à l’échelle du pays. Le législateur français a décidé de découper la France en 8. Et qui plus est, en circonscriptions aux populations très différentes. Ainsi l’euro-circonscription Centre n’a que 5 sièges à pourvoir, quand l’Île-de-France en a 15.

Ces circonscriptions sont totalement artificielles. Elles ne correspondent pas une logique géographique, ni démographique, et encore moins administratives : les 74 eurodéputés français n’ont pas de territoire à administrer. L’argument de l’élu d’un territoire qui permet à ses habitants d’être représentés ne tient pas. Il n’est pas obligatoire d’habiter une eurocirconscription pour y être élu…

Attention au seuil, vous pourriez vous prendre les pieds dedans.

Idem pour le seuil minimum à 5%. Pourquoi écarter par principe des listes qui n’ont pas atteint 5% des suffrages ? 74 eurodéputés représentent 100% des Français. Il me paraît légitime qu’une liste qui recueille 100/74 = 1,35% des voix est légitime pour avoir un représentant élu, non ?

L’intérêt d’un scrutin proportionnel à la plus forte moyenne est de répartir équitablement les postes. L’ajout des eurocirconscriptions et du seuil de 5% modifient ce principe d’équité. Vous devinez dans quel sens ?

Des conséquence remarquables… et néfastes pour la démocratie !

Regardons les résultats des élections de 2009 , et comparons-les à ce qu’ils auraient été si la France n’avait pas été découpée en 8. Et à cette même France unifiée, en supprimant le seuil de 5% pour qu’une liste puisse avoir un élu.

Nom Voix nationales Sièges obtenus Sièges sans découpage Sièges sans découpage ni seuil à 5%
UMP 4 799 908 29 25 (-4) 22 (-7)
PS 2 838 160 14 15 (+1) 13 (-1)
Europe Écologie 2 803 759 14 15 (+1) 12 (-2)
Mouvement Démocrate 1 455 841 6 7 (+1) 6 (0)
Front de gauche + Alliance des outre-mers 1 115 021 5 5 (0) 5 (0)
Front National 1 091 691 3 5 (+2) 5 (+2)
Nouveau Parti Anticapitaliste 840 833 0 0 (0) 3 (+3)
Libertas 826 357 1 0 (-1) 3 (+2)
Alliance Ecologiste Indépendante 625 375 0 0 (0) 2 (+2)
Debout La République 304 585 0 0 (0) 1 (+1)

Qu’en pensez-vous ?

Peut-être découvrez vous qu’en 2009, le NPA a eu nationalement 840 000 voix, mais aucun élu ? Alors que le Front National, avec 251 000 voix de plus, à peine 30% de plus, en a eu 3 ? Et que Libertas, avec 14 476 voix de moins, en a quand même eu 1 ?

Les règles de 2009, encore appliquées au scrutin de demain, ont principalement un avantage. Elles profitent aux plus gros partis. Ceux qui sont déjà majoritaires à l’Assemblée Nationale et au Sénat. Et qui ont voté ces règles.

Mais qu’est-ce qu’on y peut ?

Si vous votez pour un gros parti « pour que votre vote ne soit pas perdu », c’est comme si dans la cour d’école, vous donniez votre goûter avant même de vous faire taper : ça ne fait que conforter la grosse brute dans son comportement d’intimidation.

Si vous votez pour un petit parti, il y a deux options :

  • Votre candidat ne gagne pas, vous avez l’impression d’avoir voté pour rien, que vous auriez mieux fait de voter utile >> Votre seul bulletin n’aurait rien changé au résultat final.
  • Votre candidat gagne >> jackpot ! Vous avez réellement voté utile.

Le choix est simple, non ?

Épilogue

Vous pouvez aussi jeter un œil à l’excellent article de Lionel Dricot : Votez utile, votez pour un petit parti.

, , ,

1 commentaire

124 – Votes alternatifs, le résultat

Comme indiqué précédemment, le mode de scrutin de l’élection présidentielle française est tout sauf neutre.

Slate récapitule les résultats de modes de scrutin alternatifs. Et ils sont surprenants.

Eva Joly à 30%, Bayrou président dans la plupart de ces modes, ça donne à réfléchir…

D’autant que le mode de scrutin aux législatives reproduit la présidentielle en miniature, avec l’injustice supplémentaire des triangulaires…

, , ,

2 Commentaires

115 – Fils de France

10 ans après, la chanson reste vraie. Même le score est bon. Damned.

Pourquoi l’histoire se répète-t-elle ? Je dirais que c’est la principale faute revient aux gouvernements successifs de la France, depuis le début des années 80. Les modes de scrutin ont été modifiés. Depuis 1988, les élections législatives n’utilisent plus la représentation proportionnelle. En conséquence, le Front National a un nombre de députés ridicule par rapport à ses scores aux autres élections.

Et que se passe-t-il ? Le peuple n’aime pas qu’on le force à se taire. Tant que le Front National ne sera pas représenté à la hauteur de ses scores, comment pourrons-nous prouver que leur programme est inapplicable et contre-productif ?
Voyez ce qui s’est passé dans les mairies gagnées par le FN. Les élus ont été virés dès le scrutin suivant.


Paroles de Fils de France, Damien Saez.

40% de 18-25 ans n’ont pas voté.
40% de 18-25 ans n’ont pas voté.
L’inimaginable se produit.
Vous imaginez si *biiip* il est président ce que ça va devenir la France, vous imaginez ?
La jeunesse comme nous ? Y a plus de France. Y a plus de France. Y a plus de France.

J’ai vu, les larmes aux yeux,
Les nouvelles ce matin.
20% pour l’horreur,
20% pour la peur.
Ivres d’inconscience,
Tous fils de France.
Au pays des lumières,
Amnésie suicidaire.

Non, non, non, nooooon, non,
Non, non, non, nooooon, non,
Non, non, non, nooooon, non,
Non, non, non, nooooon, non,

Nous sommes, nous sommes,
La nation des droits de l’homme,
Nous sommes, nous sommes,
La nation de la tolérance,
Nous sommes, nous sommes,
La nation des lumières,
Nous sommes, nous sommes,
À l’heure de la résistance.

Pour les rêves qu’on a faits,
Et pour ceux qu’on fera,
Pour le poing qu’on a levé,
Pour celui qu’on lèvera.
Pour un idéal,
Pour une utopie,
Allons marchons ensemble
Enfants de la patrie.

Fils de France

Ça pour baisser la tête, ah oui ça, j’aime bien les minutes de silence.

Fils de France

C’était à peine hier et déjà tu brandis le drapeau de l’ignorance.

Fils de France

Nous n’oublierons jamais que nous sommes et serons les fils de la Résistance.

Fils de France

Au royaume des aveugles, tu sais bien ce qu’on dit, les borgnes sont les rois.

Y a ces ombres derrière nous,
Y a ces idées vendues,
Y a ces drapeaux qui flottent,
Et des hymnes dessus.
Et puis y a toi mon frère,
Oui toi qui n’y crois plus,
Et puis y a nos prières,
Et nos causes perdues.

Honte à notre pays,
Honte à notre patrie,
Honte à nous la jeunesse,
Honte à la tyrannie,
Honte à notre pays,
Revoilà l’ennemi,
Allons marchons ensemble
Enfants de la patrie.

Nous sommes, nous sommes,
La nation des droits de l’homme,
Nous sommes, nous sommes,
La nation de la tolérance,
Nous sommes, nous sommes,
La nation des Lumières,
Nous sommes, nous sommes,
À l’heure de la Résistance.

Nous sommes, nous sommes,
La nation des droits de l’homme,
Nous sommes, nous sommes,
La nation de la différence,
Nous sommes, nous sommes,
La nation des Lumières,
Nous sommes, nous sommes,
À l’heure de la Résistance.

Je vous remets la version studio, nettement mieux chantée.

, , , , ,

Poster un commentaire

109 – Notre système de vote est mauvais. Mais par quoi le remplacer ?

Les plus âgés d’entre vous – plus de 28 ans cette année – se souviennent de leur surprise le soir du 21 avril 2002, et du mauvais goût dans leur bouche le 5 mai suivant.

Le mode de scrutin de l’élection présidentielle est un vote au suffrage universel uninominal direct. Si un candidat obtient la majorité absolue des suffrages exprimés (la moitié de ces suffrages plus une voix) au premier tour, il est élu. Dans le cas contraire, un second tour a lieu deux semaines plus tard pour départager les deux candidats arrivés en tête au premier tour. Là, le candidat qui obtient la majorité simple est élu.

Ce mode de scrutin est mauvais. La preuve, on peut se retrouver au second tour avec des candidats qui ne représentent que 17% des suffrages.

On voit aussi apparaître des stratégies détestables et anti-démocratiques : vote utile, négociations dans l’ombre pour obtenir le retrait de candidats similaires, incitation à la candidature de candidats similaires aux adversaires, etc.

Mais qu’est-ce qu’on y peut ?

Il existe plusieurs façons de réduire les problèmes que pose ce mode de scrutin. Par exemple, en indiquant un ordre de préférence parmi tous les candidats. Ainsi, si votre candidat préféré n’est pas élu, votre préférence compte quand même.

De nombreuses initiatives visent à tester l’intérêt de ces modes de scrutins alternatifs. Je vous invite donc à tester voteaupluriel.org, et votedevaleur.org.

Ces tests n’ont qu’une valeur indicative : ceux qui vont y participer sont des internautes intéressés par la politique et par les possibilités de la faire évoluer. Ces trois critères éloignent le panel des testeurs d’une représentativité du peuple français. Mais plus vous serez nombreux à participer, plus les résultats seront pertinents.

A vous de jouer !

PS: J’avais déjà parlé de l’initiative i-vote.fr, qui sert juste à faire un sondage sans passer par les instituts foireux habituels. Visiblement, le FN a largement diffusé l’information. Depuis le début de ce test, Marine Le Pen finit présidente dans toutes les configurations. Difficile à croire…

, , , , ,

Poster un commentaire

29 – Pour en finir avec les clichés sur l’écologie 2/10 : ça ne devrait être ni de droite, ni de gauche.

Je vous contais la semaine dernière ma lecture du « Petit bréviaire écolo« .

Le second chapitre est dédié au reproche « L’écologie, ça ne devrait être ni de droite ni de gauche. En plus, les Verts font toujours alliance avec le PS« .

Là encore, la réponse est double :

  • Lorsque l’on compare les programmes, il paraît évident qu’aucune alliance n’est possible avec le Modem, l’UMP ou le FN.
  • Les règles électorales favorisent les gros partis. Et donc, pour avoir un poids, même minime, sur la politique de notre pays, il faut en passer par des alliances.

C’est une des malhonnêtetés de notre système électoral : on prétend que la démocratie française permet au peuple de s’exprimer et d’être représenté. Mais il suffit de voir le nombre de gens qui comptent voter Hollande, parce que c’est le vote utile, pour se rendre compte que les règles électorales poussent à voter différemment de sa conscience.

Jetons un coup d’œil aux scores des Verts ces 10 dernières années:

  • 2002 : présidentielle, 5,3%
  • 2002 : législatives, 4,5%
  • 2004 : européennes, 7,4%
  • 2004 : cantonales, 4,1%
  • 2007 : présidentielle, 1,6%
  • 2007 : législatives, 3,3%
  • 2008 : cantonales, 4,2%
  • 2009 : européennes, 16,3%
  • 2010 : régionales, 12,2%
  • 2011 : cantonales, 8,2%

Je ne vais pas rentrer dans une analyse comparative des différents modes d’élection. Rapidement, on voit que dans un scrutin proportionnel, où chaque voix compte, les Verts font d’excellents scores. Dès qu’il s’agit d’un scrutin avec deux tours, il y a une nécessité de faire passer un candidat « acceptable » – à défaut de « meilleur » – au second tour. Du coup, au lieu de suivre un programme, on suit ce que disent les sondages.

Bref, pour survivre, les Verts doivent faire des alliances. Et du coup, le seul choix logique, ça reste le PS. Avec toutes les difficultés que ça comporte

Et vous ? Vous voterez « programme » ou vous voterez « utile » ?

, , , , , , , , , ,

Poster un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :