Articles tagués François Hollande

141- Lu sur Médiapart : enfants Roms, 11 Août 2012 par Philippe Alain – Le blog de Gérard Filoche

http://www.filoche.net/2012/08/12/lu-sur-mediapart-enfants-roms11-aout-2012-par-philippe-alain/#.UCeDxsv-pSM.twitter

Lisez. C’est tout.

, , , , ,

Poster un commentaire

114 – Extrême France. Le combat continue.

Le Front National se maintient à un score impressionnant. Une fois de plus, les sondages se sont plantés.

Je vous ai dit que la première arme contre l’oligarchie, c’était de la dénoncer, de l’exposer au grand jour.

Pour l’extrême-droite, c’est la même chose. Je vous recommande donc l’enquête de Fiammetta Venner, extrême France. Parce que l’extrême-droit française n’a pas qu’un seul credo, mais que toutes les chapelles sont liées, directement ou indirectement. Et que c’est parmi ces réseaux que se trouvent les 20% d’électeurs de Celle-dont-il-n’aurait-pas-fallu-mettre-le-bulletin-dans-l’urne.

Je rappelle, à toutes fins utiles, que le mot race n’a aucune application concrète, ni fond de vérité, lorsque l’on parle de l’espèce humaine.

Espérons que François Hollande soit élu, et qu’il tienne ses promesses de réduire la misère d’une partie grandissante de la population française. C’est cette misère qui est le terreau du vote FN.

Nicolas Sarkozy - La race forte / fn

, , , , , , ,

Poster un commentaire

95 – Les jours heureux. Ou comment de Gaulle a été transformé en zombie.

Cet article est le plus vieux brouillon qu’il me restait : il date du 02 janvier 2012.

Mon général

Le général Charles de Gaulle est une figure un peu floue de mon enfance. Présenté en cours d’histoire comme le « sauveur de la France » – tout seul avec ses petits grands bras musclés – mais aussi comme un président pas mal chahuté. D’ailleurs, Claude François a écrit une chanson sur ses allers-retours au pouvoir.

« Ça s’en va, et ça revient… »

Au-delà de la blague, la comparaison avec la Chanson populaire de Cloclo n’est pas si improbable que ça : j’ai plusieurs fois lu qu’il y avait de l’amour entre de Gaulle et le peuple français.

Je serai mis à mort et, le troisième jour, je reviendrai à la vie.

Ils sont nombreux à avoir voulu s’approprier une partie de cet amour. Sous l’appellation de Gaullisme, voire de néo-Gaullisme, la majeure partie de la droite française a incanté le nom du président mort en 1970.

Ce n’est plus de Gaulle contre les zombies, c’est de Gaulle lui-même qui est devenu un zombie, ranimé par Chirac, puis Sarkozy, pour servir de go-go-dancer durant leurs discours.

J’exagère ?

Il y a eu les cérémonies (vaudou ?) sur la tombe du défunt.

Mais le problème récurrent des zombies, c’est que ça se voit qu’ils sont morts. Les ficelles qui les animent sont un peu grosses.

Un « aidez-moi » que Mongénéral a utilisé à plusieurs reprises.

L’escroquerie pure et simple : les mots ont un sens.

Mais si Sarkozy se contentait de plagier les discours d’un ancien président, ce serait purement anecdotique. Malheureusement, s’il plagie l’apparence, c’est pour mieux faire le contraire dans les actes.

Des militants émus de cette contradiction ont réédité un texte indispensable. Les jours heureux : Le programme du Conseil National de la Résistance de mars 1944 : Comment il a été écrit et mis en œuvre, et comment Sarkozy accélère sa démolition

Parce que le gaullisme, en 1945, c’était avant tout un programme politique. Un programme qui visait à reconstruire la France. Mais qui voyait bien plus loin, en cherchant à bâtir une société meilleure que celle d’avant la guerre.

J’exagère encore ? Quelques extraits du texte, disponible en entier sur l’indispensable Wikisource.

[…]
4) Afin d’assurer :
l’établissement de la démocratie la plus large en rendant la parole au peuple français par le rétablissement du suffrage universel ;
la pleine liberté de pensée, de conscience et d’expression ;
la liberté de la presse, son honneur et son indépendance à l’égard de l’Etat, des puissances d’argent et des influences étrangères ;
la liberté d’association, de réunion et de manifestation ;
l’inviolabilité du domicile et le secret de la correspondance ;
le respect de la personne humaine ;
l’égalité absolue de tous les citoyens devant la loi ;
5) Afin de promouvoir les réformes indispensables :
a) Sur le plan économique :
l’instauration d’une véritable démocratie économique et sociale, impliquant l’éviction des grandes féodalités économiques et financières de la direction de l’économie ;
une organisation rationnelle de l’économie assurant la subordination des intérêts particuliers à l’intérêt général et affranchie de la dictature professionnelle instaurée à l’image des Etats fascistes ;
l’intensification de la production nationale selon les lignes d’un plan arrêté par l’Etat après consultation des représentants de tous les éléments de cette production ;
le retour à la nation des grands moyens de production monopolisée, fruits du travail commun, des sources d’énergie, des richesses du sous-sol, des compagnies d’assurances et des grandes banques ;
le développement et le soutien des coopératives de production, d’achats et de ventes, agricoles et artisanales ;
le droit d’accès, dans le cadre de l’entreprise, aux fonctions de direction et d’administration, pour les ouvriers possédant les qualifications nécessaires, et la participation des travailleurs à la direction de l’économie.
b) Sur le plan social :
le droit au travail et le droit au repos, notamment par le rétablissement et l’amélioration du régime contractuel du travail ;
un rajustement important des salaires et la garantie d’un niveau de salaire et de traitement qui assure à chaque travailleur et à sa famille la sécurité, la dignité et la possibilité d’une vie pleinement humaine ;
la garantie du pouvoir d’achat national pour une politique tendant à une stabilité de la monnaie ;
la reconstitution, dans ses libertés traditionnelles, d’un syndicalisme indépendant, doté de larges pouvoirs dans l’organisation de la vie économique et sociale ;
un plan complet de sécurité sociale, visant à assurer à tous les citoyens des moyens d’existence, dans tous les cas où ils sont incapables de se le procurer par le travail, avec gestion appartenant aux représentants des intéressés et de l’État ;
la sécurité de l’emploi, la réglementation des conditions d’embauchage et de licenciement, le rétablissement des délégués d’atelier ;
l’élévation et la sécurité du niveau de vie des travailleurs de la terre par une politique de prix agricoles rémunérateurs, améliorant et généralisant l’expérience de l’Office du blé, par une législation sociale accordant aux salariés agricoles les mêmes droits qu’aux salariés de l’industrie, par un système d’assurance conte les calamités agricoles, par l’établissement d’un juste statut du fermage et du métayage, par des facilités d’accession à la propriété pour les jeunes familles paysannes et par la réalisation d’un plan d’équipement rural ;
une retraite permettant aux vieux travailleurs de finir dignement leurs jours ;
le dédommagement des sinistrés et des allocations et pensions pour les victimes de la terreur fasciste.
c) Une extension des droits politiques, sociaux et économiques des populations indigènes et coloniales.
d) La possibilité effective pour tous les enfants français de bénéficier de l’instruction et d’accéder à la culture la plus développée, quelle que soit la situation de fortune de leurs parents, afin que les fonctions les plus hautes soient réellement accessibles à tous ceux qui auront les capacités requises pour les exercer et que soit ainsi promue une élite véritable, non de naissance mais de mérite, et constamment renouvelée par les apports populaires.
Ainsi sera fondée une République nouvelle qui balaiera le régime de basse réaction instauré par Vichy et qui rendra aux institutions démocratiques et populaires l’efficacité que leur avaient fait perdre les entreprises de corruption et de trahison qui ont précédé la capitulation.
[…]

Laissez donc le zombie de De Gaulle reposer en paix…

Je voulais mettre des liens pour montrer à quel point le sarkozysme est la contradiction totale, pleine et entière du programme du Conseil National de la Résistance. Mais il y en aurait tellement à mettre que j’y passerais des journées entières. Je vous laisse donc faire le travail vous-même. Il n’y a pas à chercher longtemps pour trouver.

L’objectif annoncé – et réalisé – est clair : sous couvert de modernisation, supprimer tous les progrès sociaux construits depuis 1945.

… sinon, nous devrons en prendre le contrôle !

La solution ?

Elle est fort heureusement donnée dans le programme du CNR. Il faut combattre. Notre société nous permet encore de le faire pacifiquement. Donc votez. Et puis descendez dans la rue, pour exiger une société plus juste.

Sarkozy a pu ignorer les manifestations populaires, parce qu’elles ne constituent pas son électorat. Ce ne sera pas le cas de François Hollande.

PS: Merci à Lectures Libres pour ce bijou.

, , , , , , , , , ,

2 Commentaires

83 – Enfin, le combat pour l’égalité homme/femme est terminé. Félicitations à tous les vainqueurs !

Le 8 mars dernier, à l’occasion de la journée des droits des femmes, j’ai distribué le tract suivant.

Carnet de Vaccination contre le sexisme ordinaire

Carnet de Vaccination contre le sexisme ordinaire

(merci pour le jpg, Franck.)

L’aspect humoristique est bien passé auprès du public. Très bien. Trop bien, peut-être.

Pourquoi trop bien ? Eh bien parce que les réponses, les discussions, étaient elles aussi sur le mode humoristique, voire négationniste.

Je cite : « Oh, dans l’hôtellerie, le sexisme n’est plus un problème. Je connais une femme entrée comme femme ménage, et qui maintenant est directrice d’hôtel. Non, il n’y a plus de sexisme chez nous. Si tant est qu’il y en ait eu. »

Imaginons une France sans sexisme. Qu’y verrait-on ?

  • Des salaires égaux à travail et qualification égales ? Au lieu de 27% de différence.
  • Au moins 40% de femmes au Parlement ? Au lieu de 17%.
  • Des professions ouvertes aux hommes, comme l’assistanat ou le ménage ?

Une étude de l’INSEE en Franche-Comté constate que :

Ainsi, 119 métiers sont à plus de 90 % exercés par des hommes. Il s’agit notamment des exploitants agricoles, artisans de tous secteurs, conducteurs routiers, ouvriers du bâtiment, chefs d’entreprises, ingénieurs. En termes d’effectifs, le métier prédominant, le moins féminisé, est celui de conducteur routier. Les femmes ont aussi leurs secteurs « réservés » mais dans un champ plus restreint. Leur part dépasse 90 % dans seulement 27 métiers. Ces métiers relèvent des domaines de la petite enfance, de la santé, du commerce et des tâches administratives ou d’accueil. Parmi les métiers les plus féminisés, cinq se détachent. Ce sont, dans l’ordre décroissant, les assistantes maternelles, les aides à domicile, les secrétaires, les aides-soignants et les infirmiers salariés.

Et ce n’est pas avec des discours « Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus » qu’on va avancer.

Men Are From Earth, Women Are From Earth. Deal With It

Men Are From Earth, Women Are From Earth. Deal With It.
Les hommes viennent de la Terre, les femmes viennent de la Terre. Faut faire avec.

Bien sûr, il y a tout un discours bien pensant qui vise à défendre le statu quo, en argumentant des différences physiologiques entre les hommes et les femmes. Les femmes sont peu présentes à l’Assemblée Nationale parce qu’elles ne recherchent pas le pouvoir. Il est assez facile de démonter ces arguments : ils étaient déjà employés par ceux qui voulaient interdire les mariages mixtes aux États-Unis d’Amérique. Il suffit de remplacer « homme » et « femme » par « blanc » et « noir« .

Alors, commencez à repérer toutes les manifestations du sexisme ordinaire, qui est pratiqué par tous les sexes. Quelques exemples :

  • L’heure des mamans (pour désigner la sortie de l’école). Proposition : L’heure des parents.
  • Une femme a le droit de commander des travaux à un artisan. Sans que celui-ci n’insiste pour « en parler avec son mari ».
  • Le guide bleu de l’enfant, remis gratuitement à la maternité, prodiguait en 2006 des conseils aux mamans. Ainsi qu’aux papas. Ah, non, on me souffle dans l’oreillette que les mots « substitut maternel » étaient employés. Bien sûr, c’est une dénomination que j’adore.
  • Qui a décrété que le « chef de famille » était forcément l’homme, à moins que la femme n’ait pas/plus de mari ?
  • Un homme a le droit de prendre un congé parental. Ça paraît logique, c’est pas un congé maternel, non ?
  • Une femme peut être dirigeante d’entreprise. Après tout, elles ont le droit d’exercer un métier sans l’accord de leur mari depuis 1965. Seulement ? Oui, seulement.

Je tiens à préciser que si les hommes sont des coupables tous désignés, les femmes ne sont pas exemptes de ce travers. Combien d’entre elles sont capables d’enlever une poupée des mains de leur petit garçon ? Ou de dire d’une fille qui s’exprime ouvertement que c’est un garçon manqué ? Zéro, vraiment ?

Si vous voulez découvrir des pépites du sexisme ordinaire, le blog Vie De Meuf les recense. Humour grinçant garanti.

Et vous ? Sexiste ou vacciné ?

PS (sic!) : j’apprends que François Hollande veut supprimer le mot race de la Constitution Française. C’est une excellente idée, d’autant que j’ai dit la même chose quasiment à l’ouverture de ce blog. Je vais finir par croire que le PS vient chercher ses idées ici ^^

, , , , , , , ,

7 Commentaires

67 – L’épreuve de vérité

Le Véritomètre, dont je vous parlais il y a 10 jours, poursuit son chemin.Voici le bilan du 06/03, où l’on constate que, malgré de nombreux mouvements,les candidats « de gauche » restent largement en tête. Les trois candidats « de droite » sont sous la barre des 50%. Bref, ça a l’air compliqué, de dire la vérité à droite…

Un point important : les scores sont basés sur la moyenne des notes depuis le début de la campagne. Le poids des mensonges et autres approximations passés va donc se faire de plus en plus lourd, et difficile à remonter. Les mauvais élèves le savent, il est difficile de sauver deux trimestres pourris lors du troisième. Bon courage aux candidats qui se sont déjà donné un gros handicap.

Mes lecteurs habituels se seront rendus compte que les articles sont plutôt légers en ce moment.

C’est vrai.

On pourrait même m’accuser de faire du remplissage.

Ce serait exagéré.

Il se trouve que mes journées sont bien remplies (ainsi que mes nuits, mais cela ne vous regarde pas !)

Donc, bonne nuit !

, , , , , , , , , , , , , , ,

4 Commentaires

%d blogueurs aiment cette page :