Articles tagués Eva Joly

124 – Votes alternatifs, le résultat

Comme indiqué précédemment, le mode de scrutin de l’élection présidentielle française est tout sauf neutre.

Slate récapitule les résultats de modes de scrutin alternatifs. Et ils sont surprenants.

Eva Joly à 30%, Bayrou président dans la plupart de ces modes, ça donne à réfléchir…

D’autant que le mode de scrutin aux législatives reproduit la présidentielle en miniature, avec l’injustice supplémentaire des triangulaires…

, , ,

2 Commentaires

107 – Les apparences sont trompeuses. Et mes connaissances superficielles.

Je porte un badge proclamant mon soutien politique à la candidature d’Eva Joly à l’élection présidentielle.

Depuis que je l’ai, je constate un phénomène étrange.

J’ai reçu des quantités de remarque sur ses lunettes. La couleur de leur monture. Le fait que les verres soient fumés, ou pas. Si j’ajoute les remarques sur son accent. Sur sa diction lente et posée. Sur sa nationalité. Sur son âge.

J’arrive à un portrait étrange de ce que mes concitoyens attendent d’un candidat au poste de Président-e de la République Française.

Oh, je sais que ce n’est pas la seule.

Jean-Luc Mélenchon parle bien, mais a de vilaines dents.

Nicolas Sarkozy a des tics.

Philippe Poutou a un nom de famille ridicule.

Et jamais, au grand jamais, on est venu me dire « J’ai lu un passage du programme du candidat X, je suis totalement d’accord (ou pas), qu’en penses-tu, toi ? »

Aucun n’a jamais commenté une comparaison non-partisane des candidats, comme le fait le Véritomètre.

Mais c’est normal !

Un-e Président-e représente la France aux yeux du monde entier. C’est normal de vouloir qu’il nous fasse honneur !

Je pensais bêtement que le job de Président-e, ça consistait à influer lourdement sur le gouvernement du pays. Sur son avenir. Que l’image, c’était plutôt ce qu’on demandait à Miss France lors du concours de Miss Univers.

Faut pas venir se plaindre que la campagne est inintéressante, quand on s’intéresse au look plutôt qu’au cerveau. A la forme plutôt qu’au fond.

On élit une personne avec un programme, pas un mannequin avec un book.

Et vous, dans 6 jours, vous votez pour quel programme ?

, , , ,

4 Commentaires

67 – L’épreuve de vérité

Le Véritomètre, dont je vous parlais il y a 10 jours, poursuit son chemin.Voici le bilan du 06/03, où l’on constate que, malgré de nombreux mouvements,les candidats « de gauche » restent largement en tête. Les trois candidats « de droite » sont sous la barre des 50%. Bref, ça a l’air compliqué, de dire la vérité à droite…

Un point important : les scores sont basés sur la moyenne des notes depuis le début de la campagne. Le poids des mensonges et autres approximations passés va donc se faire de plus en plus lourd, et difficile à remonter. Les mauvais élèves le savent, il est difficile de sauver deux trimestres pourris lors du troisième. Bon courage aux candidats qui se sont déjà donné un gros handicap.

Mes lecteurs habituels se seront rendus compte que les articles sont plutôt légers en ce moment.

C’est vrai.

On pourrait même m’accuser de faire du remplissage.

Ce serait exagéré.

Il se trouve que mes journées sont bien remplies (ainsi que mes nuits, mais cela ne vous regarde pas !)

Donc, bonne nuit !

, , , , , , , , , , , , , , ,

4 Commentaires

58 – La vérité finit toujours par se savoir…

Après mon apologie du mensonge pour la bonne cause d’hier, je me devais de réhabiliter l’intérêt de la vérité.

Voici donc un nouveau site Web, le Véritomètre. Il me paraît bien parti pour rejoindre ces sites indispensables, dont on se demande comment on faisait avant leur invention.

Commençons par une image (qui vaut mieux), le long discours (qui vaut moins) est en-dessous.

Le véritomètre du 26/02/2012, à 11h36

Principes de fonctionnement

Cette application, conçue et réalisée par i>TÉLÉ et OWNI, vise à vérifier le discours politique des six principaux candidats (François Bayrou, François Hollande, Eva Joly, Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, Nicolas Sarkozy) durant la campagne présidentielle.

Elle propose un recensement et une vérification des interventions des six principaux candidats. Ces interventions sont vérifiées par OWNI à l’aide des bases de données de l’application mais également de sources externes.

Chaque citation vérifiée est notée entre « correct » (ce qui correspond à une note de 100%), « incorrect » (ce qui correspond à une note de 0%), et « imprécis » (50%). La catégorie « imprécis » nous permet de noter les citations trop floues ou approximatives, sans pour autant pouvoir être considérées comme entièrement vraies ou entièrement fausses.

La note globale d’une intervention est calculée en divisant le pourcentage obtenu par le nombre de citations vérifiées pour cette intervention. La note globale d’un candidat est calculée sur le même principe de moyenne.

Classement d’hier

L’image ci-dessus montre le classement de la « crédibilité » des candidats. Et je ne peux pas résister au plaisir de constater que les trois candidats de gauche présents ont un meilleur score que les trois candidats de droite…

Défauts

Le principal écueil de ce système de notation, c’est que chaque vérité compte de manière identique. Un candidat qui voudrait manipuler sa note n’a qu’à enchaîner quelques statistiques – correctement – recopiées de l’INSEE, et sa note montera mécaniquement.

De la même manière, toutes les approximations et les erreurs reçoivent la même importance. Se tromper de 10% dans les chiffres du chômage, ça donne la même pénalité que prétendre que la présence d’immigrés sur le territoire est responsable du chômage, de la délinquance, du mauvais temps et de ma tendinite.

Bref, le véritomètre serait meilleur avec quelques coefficients pondérateurs. Mais il faudra alors décider de leurs valeurs, ce qui posera à nouveau des difficultés.

Conclusion

Cette initiative d’Owni et i>TÉLÉ est utile et bien conçue. Elle présente quelques défauts de jeunesse, mais rien d’insurmontable. J’espère qu’elle recevra suffisamment d’attention, pour que les politiciens accordent plus d’importance aux faits. Enfin, elle remplit exactement le rôle prévu par xkcd dans ce dessin :

"Citation nécessaire"

, , , , , , , , , , , , , , ,

Poster un commentaire

24 – Pas si maso

Ca faisait un moment que, comme Arrêt sur Images, je me demandais si notre président est maso.

En pleine année électorale, il enquille les mesures impopulaires, comme les  augmentations d’impôts en tous genres, et notamment le plus injuste de tous, la TVA. Bon, je ne passe pas mes journées à le surveiller, ni à y penser, mais tout de même, je trouvais ça étrange.

Je me suis même demandé si il n’y avait pas un accord secret entre Sarko et Hollande. Du genre Sarko prend des dizaines de mesures pourries, Hollande les annule et passe pour un héros. En échange, Hollande assure l’impunité de son prédécesseur dans tous ses dossiers en cours. Honnêtement, je trouvais mon scénario bancal.

C’est Reflets qui a su mettre les mots sur mes doutes dans un article intitulé « la stratégie du rejet« . Yovan Menkevick part du postulat que la seule chance de second mandat de notre président, c’est un duel avec le FN au second tour. Et donc une stratégie du pire pour sa campagne, avec des dizaines de mesures impopulaires, qui pousseront les électeurs vers le vote « ras-le-bol des politiciens ».

Bien sûr, cette stratégie présente des risques, notamment un duel Le Pen-Hollande au second tour. Mais c’est la seule qui ait une chance de marcher. La principale façon d’éviter cette répétition du 21 avril 2002 n’est pas dans le vote utile pour le PS. Elle est à chercher dans l’évitement du vote FN. Expliquez autour de vous que le programme du FN – oxymore – n’améliorera en rien la situation des français, fussent-ils « de souche ».

Par contre, si le pire arrive, je ne voterai pas Sarkozy au second tour. J’irai même jusqu’à me poser la question de voter contre lui, en espérant une cohabitation avec la gauche dès les législatives…

Et vous ? Vous voterez quoi au premier tour ?

, , , ,

2 Commentaires

%d blogueurs aiment cette page :