Articles tagués daniel schneidermann

168 – Les gagnants du concours « La Crise et Moi »

Il est bien tard pour annoncer les résultats, mais l’honneur est sauf : les cadeaux ont été distribués aux dès le mercredi 19 décembre.

Félicitations donc à Franck P. et Damien C., qui sont donc les heureux gagnants d’un exemplaire de « La Crise et moi« . J’apprécierai que vous donniez votre avis sur le livre en commentaire de cet article, messieurs.

J’en profite pour remercier à nouveau chaleureusement Anne-Sophie Jacques, qui a non seulement offert un des deux livres récompenses du concours, mais qui a aussi accepté de dédicacer mes trois exemplaires que j’avais.

J’ai pu échanger quelques mots avec elle, Daniel Schneidermann et le responsable de la maison d’édition Le Publieur.

Ils ont notamment annoncé la mise en vente de la version électronique du livre, à 4,99€. Au choix en pdf ou en epub, le tout sans verrou numérique ! C’est une excellente idée, qui mérite d’être soutenue. C’est d’ailleurs une première pour un livre publié par Arrêt sur Images, Daniel Schneidermann ayant avoué être « tout sauf technophile ». Pour le dirigeant d’un journal disponible uniquement sur un site web, c’est plutôt amusant.

, , , , ,

Poster un commentaire

165 – LE cadeau idéal pour les fêtes (jeu-concours !)

Je sais, il est un peu tard. Vous avez tous fini d’acheter vos cadeaux le 15 novembre. Mais comme je ne peux pas exclure que l’un d’entre vous sorte tout juste du coma, et soit donc en panique à 9 jours de Noël, voici ma recommandation.

« La crise et moi », d’Anne-Sophie JacquesLa Crise et Moi, Anne-Sophie Jacques.
Si vous en avez marre des trois cent vingt-six plans de sauvetage de la Grèce
Si vous vous demandez au service de qui est réellement le ministère de l’économie et des finances…
Si vous voulez comprendre pourquoi les grandes réformes économiques aboutissent à des pétards mouillés…
Si le matraquage médiatique sur Lacrise vous paraît délirant…

…Ce petit livre est un excellent début de réponse.
Et le fait qu’il soit édité par le journal Arrêt sur Images (@si pour les intimes) est un bonus appréciable.

Peut-être est-il trop tard pour en commander un pour les fêtes. Qu’à cela ne tienne, j’enfile mon manteau rouge de Père Noël, et j’offre un exemplaire à mes charmantes lectrices et lecteurs. Qui plus est, j’offre un exemplaire dédicacé par l’auteur !

La règle du jeu est simple : laissez un commentaire sous cet article pour expliquer en quoi ce livre vous intéresse, avant mardi 18/12/2012 à 16h. Je choisirai le meilleur, je ferai dédicacer le livre à 19h (…), et je le posterai mercredi 19.
(Les lecteurs ne résidant pas en France ont le droit de jouer !)

PS: si vous le voulez pour Noël, pour vous ou pour offrir, le plus sûr reste de le commander !

, , , , , , , , , , ,

8 Commentaires

54 – Le storytelling est un outil de communication politique. Comme tous les outils, on peut se faire mal avec.

Je ne regarde plus la télé. Je crois même que l’antenne de la nôtre est débranchée, en ce moment. Je n’en sais rien. Et je m’en fous.

Par contre, je m’y intéresse au second degré. J’aime bien le zapping de Canal+, qui est un peu le fast-food de la critique télévisuelle.

Mes deux autres sources de référence sont :

Voici le dernier « vite dit » qui m’ait bien fait rire :

Cette compilation est un peu un manuel du mauvais storytelling : Bayrou n’emploie que des anecdotes familiales. Ce que ça m’inspire, c’est un candidat très centré sur sa famille, et incapable de prendre en exemple un ami, un collègue, une rencontre. Bref, un candidat tout seul, sans parti.

Maintenant que j’y pense, c’est assez vrai, non ?

Bref, Arrêt sur Images, c’est un excellent journal, allez vous y abonner pour pas cher !

, , , , ,

1 commentaire

5e interruption des programmes : assistons-nous à un sabotage ?

Il paraît que notre premier menteur nous déclarera sa flamme demain. Soit, j’ai une série d’articles qui n’attendait que lui. Mais je ne résiste pas à l’envie de partager avec vous ce point de vue de Thierry Desjardins.

Selon lui, loin des stratégies machiavéliques et des stratégies masochistes, nous assisterions tout simplement à un auto-sabotage. Les arguments qui accompagnent cette théorie sont assez pertinents, qu’en pensez-vous ?

 

PS: merci à Daniel Schneidermann pour l’article.

, , , ,

Poster un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :