Articles tagués alcool

2014-043 – [madmoizelle] Le sexisme inversé, pour mieux (dé)montrer

Oulah, 3 jours de retard, il est temps de remédier à ce silence !

Aujourd’hui, c’est (à nouveau) le site Madmoizelle qui est à l’honneur. Il y est mis en avant un court métrage sur le sexisme, « Majorité opprimée ». Le sexisme est montré vécu par les hommes comme il l’est par les femmes.

C’est assez efficace, voyez vous-même.

J’ai particulièrement aimé la remarque « j’vous dis ça, c’est à votre femme que je devrais en parler« . Combien de fois je l’ai entendue, celle-là, de la part d’entrepreneurs sexistes…

En conclusion, je vous laisse avec cette infographie qui rappelle bien les principales causes du viol.

Causes du viol

, , , , , , , , ,

Poster un commentaire

2014-01 – It’s a new dawn, it’s new day, it’s a new life… and I’m feeling good.

D’abord, un peu de musique pour commencer l’année. Parce que bon, Muse, quoi.

Ensuite, un petit bilan de l’année 2013. A nouveau une année pleine de surprises, une année que je n’aurais pas cru si on me l’avait raconté… 2 ans plus tôt ? Au compteur, 1 an de plus, 20 kilos de moins, beaucoup de lecture, beaucoup d’écriture (mais pas ici), beaucoup de rencontres, de rebondissements, et d’enfants qui grandissent.

Enfin, les résolutions pour l’année. En 2012, j’avais lancé ce blog (ma 3e tentative) sous forme de défi à moi-même, pour me forcer à l’écriture. Exercice réussi pendant 4 mois, avec un article par jour. Sur l’année, 50% de réussite avec 183 articles.
En 2013, ma première résolution était 0 alcool (tenu). Le 1er janvier, je l’ai complétée avec 0 Coca (tenu). J’ai alors remplacé mes voyages au distributeur pour du Coca par des voyages sucreries. Bilan, +4 kilos en 2 mois et demi. Je me suis repris en main grâce à Fitbit, pour un total de -20 kilos en 7 mois. C’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup.

J’en conclus surtout que, contrairement à toutes mes précédentes résolutions vagues et rapidement oubliées, celles des deux dernières années ont plutôt bien fonctionné. Elles avaient en commun d’avoir des objectifs quantifiables, et d’être plutôt contraignantes. Donc… je continue ?

Que faire de 2014 ? Je compte reboire de l’alcool, mais en quantité très très modérées. Et jamais en semaine, ce qui m’évitera le risque professionnel de l’alcoolisme mondain. J’ai arrêté le Coca, pas de raison de reprendre. Contrairement à l’alcool, personne ne s’est jamais offusqué de ma sobriété en Coca. Je verrai si mon poids est stable. Sinon, Fitbit reprendra du service.

Mais j’ai aussi besoin d’un petit défi, quelque chose qui me pousse à agir, dans le bon sens. Or donc, voici la liste de mes résolutions !

  1. Plus de jeux vidéos pendant un an. Ni sur smartphone, ni sur PC, ni sur console, rien, nibs, nada. Et ça commencera par la désinstallation des jeux actuels.
  2. Plus de série américaine regardée seul.

    L’objectif de ces trois premiers points est de me libérer du temps de cerveau.
    Je ne regarde quasiment jamais la télé, pas moyen de gratter à ce niveau-là. Libérer du temps de cerveau, c’est bien, mais pour quoi faire ? Je vous remercie de me poser la question.

  3. Revenir aux fondamentaux de ce blog, mais avec les idées des autres. Chaque jour, un lien vers un article ou une vidéo intéressante sera posté. J’ai hésité à me fixer une date limite de fraîcheur de l’article (moins d’une semaine, moins d’un mois…). A la réflexion, ce n’est pas utile. Il vaut mieux faire pertinent que récent. Si j’ai le temps, j’ajouterai un petit mot, ou un extrait. Sinon, un article, hop, à vous de voir si vous cliquez ou pas. Ah, si, une condition, l’article doit être en accès libre au moment où j’écris.
  4. Si les trois premiers points me libèrent vraiment du temps de cerveau, je veux écrire un roman. La trame existe, elle est dans ma tête depuis le 21 juillet 2013. Avec les personnages, les rebondissements, et beaucoup d’autre chose. Je me torturais pas mal avec les « bons outils » à utiliser pour écrire. Scrivener, Evernote, Framapad, etc. Et puis Seth Godin m’a une fois de plus ramené à la raison. J’écrirai donc ce bouquin sur tout ce qui me tombera sous la main, du moment que je peux y accéder à tout moment, et avec une sérieuse sécurité pour ne rien perdre en route.

En cadeau de bonne année, la traduction du court article « Productivity gap » de Seth Godin.

On pourrait croire qu’avec toutes les applications de productivité pour iPad et smartphones, les blogs et les techniques et les discussions sur la productivité… nous serions bien plus productifs au final.

Êtes-vous plus productif ? Combien plus ?

Je me demande combien de productivité vient de nouvelles techniques, et combien vient de simplement être dégouté de la non-productivité et de la décision de faire quelque chose qui compte, dès maintenant.

Isaac Asimov a écrit plus de 400 livres, sur une machine à écrire, sans accès aux outils modernes de productivité. J’ai du mal à imaginer qu’ils auraient pu l’aider à en écrire 400 de plus.

Bien sûr, les habitudes comptent. Comme le fait de sortir du sentier tracé. Mais si vous voulez vraiment, vraiment vous cacher, vous trouverez un moyen.

L’instinct de produire un bon travail ne nécessite pas un portable à la mode.

, , , , , , , , , , , , ,

4 Commentaires

2013-025 – Changer, c’est risquer de devenir un sale con

Comme je l’ai dit précédemment, j’ai arrêté l’alcool le 2012/12/31 à minuit, pour un an. J’ai arrêté le Coca zero le mois suivant.

C’était plutôt facile. Mais ça n’a rien changé à mon poids. D’ailleurs, mes déplacements Coca zero au distributeur se sont transformés en déplacements bonbons / barres chocolatées. Donc prise de poids plutôt que perte.

J’ai envisagé au premier mars de m’interdire tout aliment contenant plus de 50% de sucre. Trop compliqué, l’info n’est pas toujours disponible.

En avril, je faisais 113 kg pour 1m91. Un IMC de 31, soit un début d’obésité. J’ai ressorti du placard un gadget acheté l’année précédente chez Qoqa, mon pourvoyeur de gadgets à prix réduit.

Here comes the Fitbit Ultra


Ce petit gadget est un podomètre amélioré, qui se place dans une poche ou sur la bordure d’un vêtement.
Il mesure tous les déplacements, les escaliers montés, ainsi que les périodes de sommeil.
Tout seul, ça ne sert quasiment à rien.
Couplé à l’application Android/iPhone qui permet d’enregistrer les activités non détectées et les aliments consommés, ça devient un instrument de régime redoutable.

La base du régime est le calcul de calories. On additionne les calories consommées, il faut en dépenser plus. Cette théorie des calories a beaucoup de détracteurs, mais le principe de sous-nutrition est une méthode de régime efficace. Le système Fitbit ne pousse pas directement à manger des fruits et des légumes. Mais lorsque vous commencez à comparer la quantité de calories pour 100g de cookies et 100g de tomates, le choix est vite fait.

Et ça marche ?

J’étais plutôt sceptique en démarrant, le 13 avril. J’ai donc choisi la vitesse maxi, censée aboutir à -900g/semaine. 2 mois et 8 jours plus tard, j’ai perdu 12,5 kg. Mon IMC est aujourd’hui de 27,5, à mi-chemin entre le maxi du normal et le mini de l’obésité. Je considère que c’est une réussite. J’ai d’ailleurs diminué la vitesse du régime. Il paraît que le fait de consommer les réserves trop rapidement peut infliger un stress important à l’organisme.

Cette méthode est par contre réservée aux geeks obsessionnels, qui ne voient pas d’inconvénient à enregistrer le moindre gramme de nourriture consommée. Si vous n’êtes pas prêt à devenir une machine enregistreuse, pas la peine d’investir dans un Fitbit.

« Puisque moi j’y arrive… » et autres tentations de devenir un sale con

Je ne bois plus d’alcool. Ma réaction face à ceux qui en boivent encore, et qui n’envisagent pas d’arrêter, est de les trouver vaguement faibles de ne pas être capables de cet effort. Idem pour le Coca.

Quant au régime… c’est encore pire. Le sentiment que je parviens à maigrir sans trop de difficultés me donne l’impression que ceux qui n’y parviennent pas, quelle que soit la raison, sont des feignants sans volonté. Alors que je sais, consciemment, que c’est faux !

Je vois plusieurs raisons à ces pensées plutôt malsaines.

  • Pour se motiver à éviter les aliments inadaptés, il faut s’autopersuader que les consommer en grande quantité est mauvais. Puisque c’est mauvais, ceux qui ne se restreignent pas sont mauvais aussi.
  • Il y a des dizaines de raisons qui expliquent le poids de quelqu’un : éducation, environnement, génétique, alimentation, moyens financiers, humeur, stress… Et ces raisons interagissent entre elles ! Il est donc bien trop facile (et stupide) de se dire « XXX est trop gros-se, il/elle se laisse aller. » Mais puisque c’est facile, le réflexe est vite acquis.
  • Il est normal d’être fier lorsque l’on atteint un objectif qu’on s’est fixé. La fierté se transforme rapidement en sentiment de supériorité : non content d’y arriver, je vois que d’autres n’y arrivent pas. Peu importe qu’ils n’aient pas essayé !

Fitbit, c’est bon, mais ne devenez pas un sale con

Les nouveaux convertis sont les pires, c’est connu. C’est pourquoi je vous invite à essayer Fitbit si vous avez envie de maigrir ET que vous êtes un geek capable de saisir toutes vos données ET que vous pouvez vous restreindre en suivant un programme calorique strict. D’ailleurs le nouveau modèle Fitbit Flex vient de sortir.

Surtout, surtout, n’oubliez pas votre humilité en chemin. C’est un lieu commun, mais ça ne fait jamais de mal de respecter les différences de vos congénères humains. Paix, sérénité et légumes bio, mes frères et sœurs.

, , , , , ,

4 Commentaires

2013-008 – Un mois de passé, ce blog est mort-vivant

Un mois déjà. 2013 est bien partie pour passer aussi vite que 2012.

Un mois de tempérance, aussi. Cette résolution d’abstinence ne m’a posé aucun problème, comme je m’y attendais. Aucun manque bien évidemment, mais pas non plus de regret. Les questions des personnes autour ont été nombreuses. Pourquoi ? Pourquoi avoir pris cette décision ? Avais-tu un problème d’alcool avant ?

Je crains d’être passé pour un ex-alcoolique auprès de quelques uns. Bah, ce n’est pas bien grave.

Mais une autre remarque a mis le doigt sur le nœud du problème, dès les 12 coups de minuit passés. Ce n’est peut-être pas le truc le plus important à arrêter, si ça me coûte si peu. Je complète donc le panel des privations 2013 par ma principale addiction, le Coca Zero. Les nombreuses alertes sur les risques que provoquent la consommation me motivent d’autant plus.

Ça relève aussi d’une volonté de me simplifier la vie. Je l’ai déjà tenté par le passé, avec un succès mitigé.

Je ne prévois par contre pas de supprimer un ingrédient chaque premier du mois. Vous pouvez toujours faire des suggestions, cela dit.

PS: Ah, je ne sais pas si vous avez remarqué, mais j’ai respecté le conseil d’écriture n°1 dans cet article.

, , ,

Poster un commentaire

01/01/2013 – Merci à vous tous !

C’est la fin de ce blog, parce qu’il faut s’en tenir à ce que l’on dit.

J’ai lu quelque part que l’honneur, c’est tenir ses engagements, pris avant que l’on sache qu’ils seraient si difficiles à tenir.

N’ayant atteint que 50% de l’objectif initial d’un article par jour, je pourrais repartir pour une deuxième année. Mais je n’atteindrais probablement pas ce nouvel objectif non plus, ce ne serait pas bon pour mon estime de moi.
Je vais donc partir vers de nouvelles aventures, ce qui ne m’empêchera pas de réécrire ici quand l’envie m’en prendra.

J’ai dans mes cartons deux projets qui sont aussi en lien avec l’écriture : finir mon premier livre (avant que mon éditeur ne me tape), et éditer le premier roman d’une amie.
Je ne me fixe pas de contraintes pour ces deux projets, ils sont trop longs et complexes pour cela.

Non, ma seule résolution pour l’année 2013 est de ne pas boire une goutte d’alcool.

Je rassure mes proches, je n’ai pas de problème avec l’alcool. Je ne corresponds à aucune définition de l’alcoolique, ni de près ni de loin. Mais j’aimerais maigrir un peu, ou au moins ne plus grossir. Et c’est l’élément qui me paraît le plus simple à supprimer. J’ai bien sûr conscience de la valeur symbolique du partage d’un verre d’alcool dans notre société. Je vous ferai part ici de mes observations quant à ce style de vie. Je sens que ça va générer des échanges intéressants…

Ne fumant pas, ne me droguant pas et ne pratiquant jamais le sexe sans sentiments, je vais donc correspondre aux critères du mouvement Straight Edge. J’aurai peut-être droit à un badge ?

Sur ce, je vous souhaite une bonne année 2013, et je compte sur chacun d’entre vous pour changer le monde, à votre échelle.

, , , , , ,

2 Commentaires

%d blogueurs aiment cette page :