Archives de la catégorie futur

[Seth Godin] Comparé à…

Il a suffi que je traduise un billet de Seth Godin hier pour qu’il en ponde un très bon aujourd’hui. Alors vous y avez droit !

Sans aucun doute, il y a quelqu’un de plus grand que vous, de plus rapide que vous, de plus mignon que vous.

Nous n’avons pas besoin de chercher très loin pour trouver quelqu’un mieux payé, plus respecté et qui récolte plus que sa part de crédit.

Et sur les médias sociaux : bien sûr il y a des gens avec plus de followers, plus de « j’aime » et plus de n’importe quoi de mesurable.

Et alors ?

A quoi sert la comparaison ?

Est-ce que votre job, c’est d’être « le plus quelque chose » ? » Peut-être que si vous jouez au baseball, votre but est d’avoir la meilleure moyenne de présence sur les buts. Mais vous feriez peut-être mieux de vous concentrer sur la victoire de toute l’équipe.
Le fait que quelque chose puisse être relevé, ou comparé, ou débattu n’implique pas que ce soit important, ou même pertinent.

Il est préférable, selon moi, de décider ce qui est important, ce qui a besoin de changer, ce qui mérite d’être accompli. Et ensuite d’ignorer toute comparaison qui ne s’y rapporte pas. La comparaison la plus importante, en fait, est de comparer votre travail à ce dont vous êtes capable.

Bien sûr, comparez. Mais comparez les choses qui importent avec votre voyage. Le reste n’est que du bruit.

Compared to…

Without a doubt, there’s someone taller than you, faster than you, cuter than you.

We don’t have to look very far to find someone who is better paid, more respected and getting more than his fair share of credit.

And social media: Of course there are people with more followers, more likes and more of just about anything you’d like to measure.

So what?

What is the comparison for?

Is your job to be the most at a thing? Perhaps if you play baseball, the goal is to have the highest on-base percentage. But it’s probably more likely that you should focus on the entire team winning the game.

Just because a thing can be noticed, or compared, or fretted over doesn’t mean it’s important, or even relevant.

Better, I think, to decide what’s important, what needs to change, what’s worth accomplishing. And then ignore all comparisons that don’t relate. The most important comparison, in fact, is comparing your work to what you’re capable of.

Sure, compare. But compare the things that matter to the journey you’re on. The rest is noise.

, ,

Poster un commentaire

[Eros Sana] Nous ne somme pas en guerre

Mon ami Eros a écrit un très bon résumé des dangers des dernières déclarations gouvernementales. Extrait :

 

Nous ne sommes pas en guerre. « Entrer en guerre » signifierait accepter ce que les terroristes tentent justement d’imposer à notre société et à ses institutions : la division, la suspension ou la fin de plusieurs de nos libertés fondamentales, la fin de notre Etat de droit, la fin de notre démocratie. Entrer en guerre, adopter un état d’esprit guerrier – une « union sacrée » –, ne pas seulement répondre avec le déjà très étoffé arsenal répressif juridique et administratif, y ajouter des mesures « exceptionnelles », c’est abandonner ce qui fait de la France ce qu’elle est, un Etat de droit. On ne peut répondre à ces actes terroristes par l’instauration d’un régime d’exception. Pour chacun d’entre nous, ce serait sacrifier, consciemment ou non, une grande partie de nos libertés individuelles et de nos droits collectifs, sur l’autel d’une illusion sécuritaire. On combat les terroristes. On ne peut malheureusement pas éradiquer le terrorisme.

Pour le texte entier, je vous renvoie vers Basta!

Merci, Eros.

, , , , , , ,

4 Commentaires

Le jour d’après, par Kitetoa.

Le jour d’après… Changez-vous durablement si vous voulez changer le monde

http://reflets.info/le-jour-dapres-changez-vous-durablement-si-vous-voulez-changer-le-monde/

J’ai eu le plaisir de discuter quelques fois avec Kitetoa. Je suis 100% d’accord avec son diagnostic et ses conclusions. Et vous ? Qu’êtes-vous prêt à changer en vous pour changer le monde ?
Moi j’essaie. Je donne 2€ tous les mois à reflets.info pour qu’ils continuent d’exister, par exemple.
Je compte sur vous pour essayer aussi

, , ,

1 commentaire

Les pistes de Ploum pour agir après… tout ça.

Éradiquons la source du terrorisme ! https://ploum.net/eradiquons-la-source-du-terrorisme/

Nous sommes tous coupables d’oublier d’offrir de l’humanité à toute une couche de la population. Nous l’endoctrinons à la consommation, nous lui offrons une fausse image de luxe obscène. À la première incartade, nous la brimons et nous l’accusons de tous nos maux. Nous qui avons une vie confortable et luxueuse, nous accusons ceux qui peinent pour survivre de ne pas faire d’efforts et d’être coupables du fait que nous ayons un peu moins de luxe ce mois-ci.

,

Poster un commentaire

La liberté d’expression s’use parce que tu ne t’en sers pas. Oui, toi.

Je ne suis pas un dessinateur. Encore moins un caricaturiste. Je ne me lancerai donc pas dans un gribouillage pour illustrer mon propos.

Pourtant, j’ai peur. Peur que d’ici une semaine le slogan #JeSuisCharlie ne soit plus qu’un vague souvenir. Que puis-je faire pour que ce ne soit pas le cas ?

Écrire. Écrire pour alléger ce poids dans ma poitrine. Écrire pour vous dire mes larmes. Écrire pour expliquer. Écrire pour partager.

Benjamin Bayart a dit : L’imprimerie a permis à l’humanité de lire. Interner lui permettra d’écrire.

Vous qui me lisez, vous êtes capable d’écrire. Maladroitement, peut-être. Mais le plus bel hommage que vous puissiez rendre à ces créateurs morts de leur liberté d’expression, c’est de trouver un petit coin du net, un blog, une zone de commentaires, et que vous fassiez entendre votre voix. Un paragraphe au moins. Ou si c’est trop, une ligne. Un mot. Mais exprimez quelque chose en public.

Parce qu’il y aura au moins un lecteur de vos mots. Et qu’avec un peu de chance il vous répondra.

Il vous félicitera, et vous aurez gagné beaucoup grâce à cette connexion avec un autre humain.

Ou il vous dira son désaccord, et vous penserez qu’il aura tort, et vous aurez appris à mieux exprimer vos pensées.

Ou il vous dira son désaccord, et vous penserez qu’il a raison, et vous aurez eu la chance immense d’avoir appris une nouvelle chose.

Sérieusement, vous attendez quoi pour vous exprimer ? La permission ? Si vraiment il vous en faut une, je vous la donne. C’est même une permission écrite. Elle est donc chargée d’autorité !

Allez écrire pour Bernard Maris. Pour Cabu. Allez écrire en souvenir de Charb. En mémoire de Wolinski. Ils ont tant fait pour nous, maintenant c’est votre tour.

, , , , , ,

Poster un commentaire

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 168 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :