Archives de la catégorie film

Bonne année Bertrand !

Après des centaines d’articles en 2012, des dizaines en 2013, et des unités en 2014 et 2015, vous avez pu royalement lire un article en 2016 sur ce blog. On dit que ce n’est pas la quantité qui compte, je crois… Je vais quand même tenter de faire mieux en 2017. Déjà avec un article maintenant, je fais aussi bien que 2016 !

Oui, c’est de la pensée positive ! Et c’est bon pour votre cerveau, essayez, et il vous remerciera. Attention, penser positivement, ce n’est pas penser que tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes. C’est chercher des solutions plutôt que des coupables.

Pour ceux qui me suivent depuis longtemps, la nouvelle année a été plusieurs fois l’occasion de me lancer des défis personnels. Ce blog en 2012. 2013 sans alcool. Cette année 2017 n’y échappera pas. J’ai pris une grande résolution sportive : plus de journée sans un minimum de sport. Si je n’ai pas marché plus de 5000 pas, ou nagé, ou pédalé, je devrai achever ma journée par une séance de sport. En toute logique, 2018 sera l’année du bodybuilding… ou de mon décès prématuré.

Vous avez lu jusqu’ici, c’est bien. Vous souvenez-vous encore du titre ? J’y souhaitais une bonne année à Bertrand. Je vous entends déjà : « mais c’est qui Bertrand ? » La vraie bonne question, c’est « il revient quand Bertrand ? »

Je vous laisse en tête-à-tête avec cette excellente websérie de Ioudgine, une excellente scénariste qui vide son fiel un peu partout sur la toile, et tout simplement indispensable.

, , ,

Poster un commentaire

2014-079 – Joe Cocker serait mort…

Il nous a quitté, prenez le temps de vous souvenir…

(oui, je sais, ce blog est en déshérence. Le coeur n’y est pas en ce moment)

,

Poster un commentaire

2014-064 – « TV Lobotomie – La vérité scientifique sur les effets de la télévision »


Regardez, ne serait-ce que quelques minutes. Ça se passe de commentaires !

, , , , ,

Poster un commentaire

2014-049 – Nos grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités

Les histoires de super-héros ont toujours plu. Les demi-dieux grecs et romains sont les ancêtres directs de Superman et Batman. Et tous les lecteurs de ces histoires ont rêvé un jour de posséder eux-mêmes un super-pouvoir.

La réalité tente actuellement de rattraper la fiction. Iron Man est en construction aux États-Unis d’Amérique. L’exosquelette du film Aliens est fonctionnel dans un laboratoire italien.

Aliens Ripley Power Loader exoskeleton exosquelette

Mais en fait, ces avancées technologiques à venir nous font oublier celles qui existent déjà.

Aujourd’hui, de nombreux super-pouvoirs nous sont accessibles. Nous pouvons nous déplacer à plus de 200 km/h. Nous pouvons soulever des tonnes de matériaux. Nous pouvons communiquer à des dizaines de milliers de kilomètres de distance. Nous pouvons guérir de maladies mortelles et de graves mutilations. Nous pouvons accéder à un volume de savoirs qui dépasse l’entendement.


J’avais la première partie de cet article en tête depuis longtemps. Mais je ne savais pas quoi en faire. C’est la lecture d’un album de Spiderman (Vocation, de l’excellent J. Michael Straczynski) qui a fait tilt en m’endormant hier. Comme d’habitude, le motif « De grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités » était de la partie. C’est le credo de Spiderman, sa motivation transmise par son oncle défunt, qui le pousse à mettre ses pouvoirs au service des faibles et des opprimés.

Nous avons, tous, accès à de grands pouvoirs, inimaginables il y a cent ans. Voir même il y a vingt ans. Quand je dis « nous », je pense bien sûr à ceux pour qui la survie quotidienne n’est pas une source d’inquiétude. Que faisons-nous pour assumer les grandes responsabilités qui vont avec nos super-pouvoirs ?

Sans tomber dans le cliché du patrouilleur en costume au goût discutable, je ne peux m’empêcher de penser que, sous couvert de détente, de loisirs, nous passons à côté d’une grande part de notre potentiel. Que dirions-nous devant un film de super-héros où l’un d’entre eux déciderait d’ignorer ses pouvoirs, et de passer ses journées sur Candy Crush ?

A ceux qui seraient tentés de me répondre qu’une seule personne ne peut pas changer le monde… relisez le conte du colibri 🙂

Ces super-pouvoirs sont relativement récents. Nos grands-parents ont connu une époque où tous ces outils technologiques n’existaient pas. J’ai encore vu ce décalage récemment, quand ma grand-mère s’est émerveillée à propos d’un GPS. Peut-être faudra-t-il quelques décennies avant que nos sociétés ne réalisent à quel point nos capacités ont évolué. Je préfère me dire ça que d’imaginer un futur où tout aura empiré.

, , , , , , , , , ,

Poster un commentaire

2014-009 – Vous reprendrez bien un peu d’Un Odieux Connard ?

Un Odieux Connard est l’auteur d’hilarantes critiques de films. Si si. Je n’ai pas vu Twilight, ni Star Trek, mais le récit qu’il en fait me suffit amplement.

Alors quand Un Odieux Connard se lance dans la critique des cumulards, ou de la médiatisation des idées stupides, c’est toujours aussi drôle !

Cliquez, chers lecteurs, cliquez !

, , , , ,

Poster un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :