Archives de la catégorie économie

Le jour d’après, par Kitetoa.

Le jour d’après… Changez-vous durablement si vous voulez changer le monde

http://reflets.info/le-jour-dapres-changez-vous-durablement-si-vous-voulez-changer-le-monde/

J’ai eu le plaisir de discuter quelques fois avec Kitetoa. Je suis 100% d’accord avec son diagnostic et ses conclusions. Et vous ? Qu’êtes-vous prêt à changer en vous pour changer le monde ?
Moi j’essaie. Je donne 2€ tous les mois à reflets.info pour qu’ils continuent d’exister, par exemple.
Je compte sur vous pour essayer aussi

, , ,

1 commentaire

2014-072 – Pour sauver notre économie, fermons toutes les bibliothèques !

Je lis ici et là que l’économie française serait au plus mal. Pourtant, une solution simple existe. Le raisonnement coule de source :

Un argument fondateur de la lutte contre le piratage partage, c’est qu’un téléchargement, c’est une vente en moins. Avec son corollaire : un téléchargement empêché, c’est une vente en plus.

En appliquant ce raisonnement aux bibliothèques, on s’aperçoit qu’il suffit d’empêcher les prêts pour qu’immédiatement, les ventes de livres flambent !

M. Hollande, ce conseil est gratuit. Je sais, je devrais vous le vendre, pour faire augmenter le sacro-saint PIB. Mais premièrement, je suis un vilain pirate partageur, je ne vais pas me refaire. Et deuxièmement, vous avez l’air d’être déjà largement pourvu en conseils frelatés, je ferais probablement doublon. Merci d’avoir proposé, hein !

1 commentaire

2014-065 – Qui paye pour ce blog ?

Petit exercice pratique.
Vous êtes en train de lire cet article. Vous pensez ne rien payer pour le lire.
Est-ce bien vrai ?
Si oui, alors qui paye ?
Si non, où est la facture que vous devrez régler ?

Commençons par regarder la réalité physique de votre lecture. Ces mots s’affichent sur un écran (je ne peux pas imaginer que vous ayez imprimé cet article pour le lire). Passons les évidences : vous avez acheté l’écran en question, ainsi que l’électricité qui l’active.

Allons plutôt voir ce qui concerne spécifiquement cet article. Votre ordinateur / tablette / smartphone a envoyé une requête à un serveur informatique pour recevoir cet article. Ce serveur (de son petit nom WordPress.com) ne fait que ça de ses journées, attendre des requêtes. Et il en reçoit plein. Qui paye pour le mettre en place, le maintenir, l’alimenter ?

L’entreprise WordPress propose deux moyens de payer. Soit l’auteur paye sa part des frais. Soit l’auteur accepte que ses articles soient encadrés par de la publicité. Et donc financés par des entreprises qui veulent que vous regardiez ces publicités. C’est encore mieux si vous cliquez dessus !
Ces entreprises n’ont qu’une seule source de revenus : vous. Et moi. Nous tous, quoi.
Même si vous n’achetez pas spécifiquement les produits qui s’affichent maintenant, la grande majorité des produits que nous achetons sont promus par des publicités. Donc nous payons.

Et ça, c’est très énervant. Parce que la publicité nous pourrit le cerveau. En nous faisant associer des chansons sublimes à des produits inutiles. En entretenant des besoins artificiels. En soutenant un modèle de société nocif et consommateur.

C’est pourquoi, à compter d’aujourd’hui, ce blog sera financé par son auteur. Si vous souhaitez contribuer, je vous rappelle l’existence des boutons FlattR. Ils vous permettent de soutenir les créateurs que vous appréciez, d’un simple clic sur le bouton en-dessous de l’article. Faites passer le mot !

PS : Précision amusante. J’ai eu l’idée de cet article avant-hier soir. Hier matin, Lionel Dricot publiait un article sur le même thème : « Quelle est la valeur de votre temps de cerveau ?« 

, , ,

4 Commentaires

2014-062 – [ploum] Pourquoi je suis un pirate !

http://ploum.net/je-suis-un-pirate/

Un excellent article de Lionel Dricot, qui fait écho à mes réflexions sur la HADOPI, et le partage en général. Il y aborde même la question de l’exception pédagogique au droit d’auteur. Pour faire court : quand vous étiez en classe, vous avez regardé un film en entier ? C’était illégal.

, , , , , ,

Poster un commentaire

2014-051 – Le déficit de l’indemnisation des femmes enceintes

Le Medef veut supprimer le régime des intermittents, au motif que les règles en feraient un régime déficitaire.

Le système d’indemnisation chômage, comme celui d’assurance maladie, est un système par répartition. Tout le monde paye, seuls ceux qui subissent le risque reçoivent de l’argent.
Dès qu’on isole une catégorie, il y a une chance sur deux qu’elle soit ‘déficitaire’ ! Par principe, il doit y avoir des catégories qui touchent plus qu’elles ne versent.

On pourrait donc aussi parler du déficit de l’indemnisation des femmes enceintes. Ben oui, si on ne regarde que les cotisations versées par des femmes enceintes, ça doit faire bien moins que le montant qu’elles touchent du fait de leur grossesse !

Le débat est biaisé sur le fond, puisque l’on présente comme anormale une situation voulue dès la conception.

, , , , ,

Poster un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :