2014-031 – Rat park :et si les causes profondes de l’addiction étaient volontairement ignorées ?

Une équipe de chercheurs s’est intéressée aux causes sociales de l’addiction aux drogues dures.

Le résultat est présenté dans une bande-dessinée (en anglais, malheureusement).

Je vous invite à la lire si vous le pouvez. La conclusion est simple.

Oui, la morphine provoque une sensation de bien-être chez les rats, suffisante pour les pousser à en consommer malgré les effets indésirables. Mais la motivation à s’auto-administrer de la morphine est inversement proportionnelle au bien-être général des rats.

Plus un rat est socialement entouré et vit dans un milieu agréable, moins il consommera de morphine, et plus il sera capable d’affronter volontairement les effets du sevrage.

La « guerre à la drogue » devrait donc cibler l’isolement, les inégalités de revenu et les habitats dégradés. Au lieu de se concentrer sur les arrestations de haute volée qui masquent mal l’immensité des trafics de drogue. Mais ça, ça ne doit pas être assez vendeur pour tous les ministres de l’intérieur successifs…

, , , , , , , ,

  1. #1 par Stéphane Gallay le 2014/01/31 - 16:08

    Je l’avais vue il y a quelques années. Elle est en effet excellente, le combo brillante démonstration/brillant format.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :