2013-015 – Flattr, un trou sans fond ?

J’ai vanté l’année dernière les mérites de Flattr.

Un sérieux problème m’est apparu depuis.

Quels sont les coûts de Flattr ? Lors d’un paiement par Paypal, le récipiendaire professionnel doit s’acquitter d’une taxe, de l’ordre de 5%. De plus, de nombreux serveurs gèrent tous les clics sur les boutons Flattr et les virements que cela déclenche ensuite. Tout cela coûte de l’argent

Quels sont les revenus de Flattr ?

Tout d’abord, un revenu peu visible : tout l’argent échangé entre flatteurs et flattés reste stocké sur les comptes de l’entreprise. Et cette trésorerie génère de l’argent.

Enfin, et c’est là que le système devient pernicieux, Flattr prélève une taxe de 10% sur toutes les transactions internes. Le taux n’est pas négligeable. Il est cependant appliqué à de petites sommes, de l’ordre de quelques centimes ou dizaines de centimes. Il passe donc inaperçu.

Avez-vous le truc ? L’argent est taxé à chaque transaction interne.

Imaginons que plus personne ne vire ni ne retire de fonds dans Flattr. Lors de virements internes la somme prélevée sur le compte du flatteur est supérieure à celle qui arrive sur le compte du flatté. La somme totale des comptes du site diminuera donc inexorablement.

Bien sûr, si vous n’êtes QUE flatté, vous allez gagner de l’argent. Si vous n’êtes QUE flatteur, vous serez taxé de 10%. Vous pouvez estimer que c’est un coût normal, mais il est écrit petit dans la description du principe de Flattr (les créateurs reçoivent 90% de l’argent que vous versez).

Et enfin, si vous êtes des deux côtés de la barrière, comme moi, vous subissez la double peine. Vous êtes taxé lorsque vous flattez quelqu’un. Puis lorsque vous êtes flatté.

Attention, je ne dis pas que Flattr est un service public. L’entreprise a des coûts de fonctionnement, elle doit bien les payer. Je pense tout de même qu’il y a tromperie sur les taxes appliquées.

Propositions

Il me paraîtrait plus honnête que la taxe ait lieu à l’entrée, mais j’ai peur que ce soit peu engageant. Pourquoi ne pas la mettre à la sortie ? Lorsque vous voulez sortir l’argent du système, des frais vous sont appliqués. En attendant, tous les virements internes deviennent gratuits. Puisque l’argent reste sur les comptes de l’entreprise, il génère des intérêts, pas de raison de le taxer en sus.

Il serait aussi appréciable que les comptes soient publiés. Pas dans le détail, et surtout pas sous forme de bilan comptable incompréhensible. Juste « voici le coût de fonctionnement du service (personnel + machines), voici le total des taxes à 10%, voici notre résultat ».

Ce point de vue est valable pour toutes les entreprises, cela dit. Celle-ci a cependant une vocation sociale affichée, qui est peu compatible avec un secret bancaire old school…

, , , , ,

  1. #1 par Stéphane Gallay le 2013/03/27 - 06:54

    Tu n’es pas le seul à se poser la question, j’avais eu à y répondre dans mon dernier bilan mensuel. Le fait est recevoir des flattrs pour les redistribuer est mon usage et celui de pas mal de personnes que je connais, mais ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs, au vu des sommes que je reçois ces derniers temps, je vais probablement devoir changer légèrement de stratégie.

    Pour ce qui est du bilan comptable de Flattr, un début de réponse a été fournie en coin par Linus Olsson, un des fondateurs, dans une interview avec GigaOM (et décryptée par Lionel « Ploum » Dricot): en trois ans, Flattr a comptabilisé un total de 1.5 millions de flattrs, pour une moyenne de €0.50 par flattr.

    Donc, en gros, le total des transactions n’est que de €750’000 sur trois ans, soit une moyenne de €250’000 par an, dont 10% vont à Flattr, soit €25’000. Pas terrible, comme résultat d’exploitation!

    Personnellement, je vois Flattr comme une expérience, un truc encore en beta, même si la nouvelle mouture du site et du service, lancée récemment, est plus proche de la maturité. Reste à savoir si les venture capitalists qui financent le site auront la patience de continuer.

    • #2 par unjouruneidee le 2013/03/27 - 16:01

      Tu oublies l’autre rentrée d’argent : les intérêts des sommes conservées. Il y a des services qui se paient uniquement sur ces stocks.

      • #3 par Stéphane Gallay le 2013/03/29 - 14:15

        Oui, mais tu peux espérer quoi, avec ce genre de sommes? 1-2%? 5% maxi. Ça reste très peu.

  2. #4 par Achernar le 2013/04/05 - 17:12

    Complètement d’accord avec Stéphane : Flattr mange petit à petit toutes les sommes déposées et qui ne sont pas retirées. L’argent circule jusqu’à disparaître, mais ça paraît indolore. La situation diffère selon les profils, bien entendu, mais si on se dit « je redistribue tout ce qu’on me donne » cela revient à dire « je fais donation à Flattr de ma contribution mensuelle afin d’encourager le site ». La seule raison pour laquelle je n’ai pas encore retiré le bouton Flattr de mon site est juste parce que c’est un (petit) acte militant et qu’il faut encourager ce genre d’initiatives.

  1. Flattr: bilan pour mars 2013 | Blog à part: troisième époque

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :