Archives de janvier 2013

2013-007 – Conseils d’écriture pour toutes occasions (4/4)

Et voici les derniers conseils, la conclusion de cette liste. Écrire ces articles a eu le mérite de me remettre le nez dans ce bouquin. Il est vraiment bourré de bons conseils, du début à la fin. Ma semaine à venir étant pleine d’écriture, je vais tenter d’en appliquer un par jour. Peut-être l’écrire sur un petit post-it et le coller en haut de mon écran…

Partie 4. Bonnes habitudes.

  1. Écrivez un ordre de mission pour votre texte.
  2. Transformez la procrastination en répétition.
  3. Faites vos devoirs à l’avance.
  4. Lisez pour la forme ET pour le contenu.
  5. Gardez du mou.
  6. Découpez les longs projets en parties.
  7. Intéressez-vous à tous les arts qui peuvent améliorer votre travail.
  8. Recrutez votre propre équipe support.
  9. Réfrénez l’autocritique durant les premières versions.
  10. Apprenez de vos critiques.
  11. Maîtrisez les outils de votre art.

Je sais que ces 4 articles auraient pu tenir en un seul. Mais d’une part, j’ai appliqué le conseil n°6 ci-dessus. D’autre part, ça me donne l’impression de faire vivre ce blog. Survivre. Mort-vivre.

Alors qu’avec un seul article, ç’aurait été fini il y a 3 jours. Et enfin, je fais bien ce que je veux. Après tout, si vous êtes en train de lire, c’est bien que vous êtes un peu intéressé.

A venir, un point sur ma bonne résolution de 2013, et sur sa petite sœur à venir.

, ,

1 commentaire

2013-006 – Conseils d’écriture pour toutes occasions (3/4)

On continue la liste,cette fois-ci avec les conseils architecturaux.

Partie 3. Instructions de montage.

  1. Travaillez avec un plan.
  2. Apprenez la différence entre un rapport et une histoire.
  3. Utilisez le dialogue en tant que forme d’action.
  4. Révélez des traits de caractère.
  5. Juxtaposez des choses étranges et intéressantes.
  6. Placez des présages d’événements dramatiques et de conclusions fortes.
  7. Pour générer du suspense, utilisez des cliffhangers internes.
  8. Construisez votre travail autour d’une question clé.
  9. Placez des pièces d’or le long du chemin.
  10. Répétez, répétez et répétez.
  11. Écrivez depuis différents angles cinématiques.
  12. Racontez et écrivez en scènes.
  13. Mélangez les modes narratifs.
  14. Pour un texte court, ne perdez pas une seule syllabe.
  15. Préférez les archétypes aux stéréotypes.
  16. Écrivez avec un but.

, ,

Poster un commentaire

2013-005 – Conseils d’écriture pour toutes occasions (2/5)

Aucun commentaire pour l’article précédent. Je me contenterai du seul « J’aime » ajouté sur Facebook. C’est quand même une marque d’intérêt.
Il y a d’autres conseils disséminés dans le livre. Le plus important est de ne pas tenter d’appliquer les 50 conseils en même temps. Il faut les travailler un par un, pour que chacun devienne un automatisme.

Partie 2. Effets spéciaux.

  1. Préférez le simple au technique.
  2. Laissez leur place aux mots clés.
  3. Jouez avec les mots, même pour une histoire sérieuse.
  4. Ramenez le nom du chien.
  5. Prêtez attention aux noms.
  6. Cherchez des images originales.
  7. Rebondissez sur la créativité des autres.
  8. Fixez le rythme grâce à la longueur des phrases.
  9. Choisissez le nombre d’éléments avec un but en tête.
  10. Sachez quand vous retenir, et quand vous lâcher.
  11. Montez et descendez l’échelle de l’abstraction.
  12. Accordez votre voix.

, ,

Poster un commentaire

2013-004 – Conseils d’écriture pour toutes occasions (1/5)

Roy Peter Clark a eu une excellente idée en publiant un recueil de conseils d’écriture, intitulé Writing Tools, 50 essential strategies for every writer. C’est peut-être du basique, mais c’est du basique efficace. Je trouve d’ailleurs dommage que dans tous les cours de français de ma longue scolarité, je n’ai pas reçu de consignes aussi simples et claires.

Le livre est divisé en 50 chapitres, tous organisés sur le même modèle. Le principe est énoncé en quelques mots. Il est explicité en quelques phrases, et illustré de quelques courts extraits de textes, célèbres ou non.
Enfin, un petit atelier propose des exercices pour mettre en pratique le principe.

La seule mauvaise idée de Roy Peter Clark, c’est de n’avoir été traduit qu’en allemand. Du coup, vous vous contenterez de ma traduction de la table des matières, par tranche de 10 parce que je suis feignant.

Partie Une : le Cœur de métier.

  1. Commencer les phrases par le sujet et le verbe.
  2. Ordonner les mots pour plus d’emphase.
  3. Activer vos verbes.
  4. Soyez passif-agressif.
  5. Attention aux adverbes.
  6. Allez-y mollo sur les -ant.
  7. N’ayez pas peur de la longue phrase.
  8. Installez un motif, puis déviez-en.
  9. Laissez la ponctuation contrôler le rythme et l’espace.
  10. Coupez large, puis fin.

Il y en a qui vont vous paraître évidents. Pour autant, on a tendance à les oublier. D’ailleurs, je viens de ne pas appliquer le n°1. Deux fois.

D’autres vous paraîtront plus cryptiques. Je vous conseille donc l’achat, même si vous n’êtes pas un anglophone expert. Le niveau d’anglais ne me semble pas très élevé.

J’enverrai les dix suivants si j’ai un commentaire qui le demande. Et si vous avez un équivalent en français, je suis preneur !

, ,

3 Commentaires

2013/01/26 – Inutile de passer à la semaine de 20h de travail : c’est déjà fait !

Les économistes et les politiques qui prônent la réduction de la durée hebdomadaire de travail passent pour de doux rêveurs. Quel parti sérieux oserait dire que la semaine de 32h est une solution d’avenir ?

Ce qui est amusant, c’est que dans la réalité, la durée moyenne de travail hebdomadaire doit déjà être nettement inférieure à 32h. Si l’on prend en compte les contrats à temps partiel, les contrats intermittents et tous les sans-activités (chômeurs ou non), le temps moyen travaillé est forcément inférieur à 32h.
Bien sûr, cette moyenne cache une réalité où certains travaillent beaucoup (voire trop), et d’autres pas du tout. Ceux qui travaillent trop ne profitent pas de la vie. Ceux qui ne travaillent pas non plus.

Plutôt qu’une nouvelle réduction du temps de travail, c’est un nouveau partage du temps de travail qui s’impose.

Ça ne vous paraît pas évident ?

, , ,

Poster un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :