155 – [JdR] J’ai le Star Wars, qui me démange, alors…

Star Wars est un de mes premiers amours de rôliste. Bien avant ma première (vraie) partie, je suis tombé sur ce bouquin chez un copain du lycée.

La vue de ce bouquin suffit à éveiller beaucoup d’images, non ? Et sa lecture fait encore mieux.

C’est pourquoi l’annonce récente des projets de nouveaux films a (r)éveillé en moi l’envie de rejouer dans cet univers. Mais pas pour y faire n’importe quoi. De nombreux récits de l’Univers Étendu se contentent de rejouer des histoires similaires à la trilogie originale.

Mais je me souviens avoir lu une théorie très intéressante sur les motivations de l’Empereur Palpatine (mais je ne me souviens pas où je l’ai lue…)

Et si… Palpatine avait reçu des signes avant-coureurs de l’invasion de la galaxie par les Yuzzhan Vong ? Et s’il avait créé l’Empire dans le seul but de doter la Galaxie, alors en paix, d’une armée capable de vaincre une armée d’envahisseurs impitoyables ?

Bien sûr, le Côté Obscur l’a corrompu, et quelque peu éloigné de son objectif initial. Mais ce n’est pas forcément le cas de tous ses sbires.

5 ans après le Retour du Jedi, le dernier des Grands Amiraux de l’Empire, Thrawn, est de retour. Il était porté disparu. En réalité, il dirigeait les missions de reconnaissance contre les Yuzzhan Vong. Et il sait que si la Nouvelle République réussit à répandre la paix dans la Galaxie, les Yuzzhan Vong pourront la conquérir sans coup férir.

Après le cadre, les personnages-joueurs

Les personnages font partie de l’Empire. Soit des forces vaincues par l’Alliance rebelle, et qui tentent de survivre depuis 5 ans, alors que la Nouvelle République réduit l’Empire moribond planète après planète. Soit des membres des forces de Thrawn, qui découvrent un Empire en déliquescence. Si l’on rajoute les inévitables personnages ambigus, tels que des mercenaires ou des contrebandiers, l’éventail est assez large.

Pour les fanas de Jedis, il est tout à fait possible de jouer un soldat de l’Empire sensible à la Force. Et qui sait quels vieux Jedis rabougris ont pu aller se cacher dans le secteur reculé où évoluait le Grand Amiral Thrawn ?

L’autre côté du miroir

Mais on joue des méchants ? Pas forcément. Tout d’abord, les personnages, au service de Thrawn, savent qu’une armée d’invasion est en route. Ils comptent s’y opposer, ils sont donc forcément les gentils.

Mais l’Empire est rempli de pourris ? Oui. Mais est-ce vraiment mieux en face ? L’ambiance de libération doit donner lieu à de nombreuses exactions des peuples libérés. Exactions contre les anciennes forces d’occupation, c’est sûr. Mais il ne faut pas chercher loin dans nos livres d’histoire pour réaliser que ces périodes de guerre sont aussi l’occasion de régler de vieux comptes.

Il est donc tout à fait possible de faire passer les aventures d’un bord de la moralité à l’autre, en n’oubliant pas tout l’éventail de nuances entre les deux.

Cela dit, si vous voulez jouer les bad boys de l’Empire, c’est aussi une option.

Voilà, j’ai écrit tout ça pour que ça sorte de ma tête, je ne sais pas si ça servira un jour ou non. Mais bon, ça pourrait être l’occasion de tester la prochaine édition du jeu de rôle (la 7e, si je compte bien).

, , , , , ,

  1. #1 par Stéphane Gallay le 2012/11/24 - 16:38

    J’aime d’autant mieux l’idée que j’en avais eu une similaire pour Tigres Volants.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :