Archives de septembre 2012

144 – Le TSCG est un mauvais traité, purement libéral, et doit donc être combattu autant que possible

L’explication la plus simple et concise qu’on m’ait montré sur le TSCG.

Quant au faux débat sur pourquoi EELV a voté contre, et comment osent-ils, et pourquoi restent-ils au gouvernement, souvenez-vous juste que…

  • François Hollande a dit que c’était un mauvais traité il y a 6 mois. Le refus du traité Merkozy en l’état, et sa renégociation, étaient même une promesse de sa campagne présidentielle.
  • EELV a toujours été contre, bien avant que Cécile Duflot et Pascal Canfin ne soient choisis comme ministres.
  • Si EELV est censé quitter le gouvernement au premier désaccord… le PS compte-t-il exclure tous les parlementaires PS qui ont annoncé vouloir voter contre le traité ?
  • Enfin, puisque j’aime le raisonnement par l’absurde, j’attends avec impatience que Jean-Marc Ayrault nomme ministres quelques députés UMP qui vont voter pour le TSCG…

Mais la question qui me taraude vraiment, c’est… quand est-ce qu’on va s’occuper des chômeurs ?

Il y a quelques projets de loi en cours qui vont dans le bon sens :

  • Les emplois d’avenir vont permettre à quelques dizaines de milliers d’employeurs non-marchands d’embaucher.
  • Le projet de loi débattu à l’Assemblée depuis cet après-midi qui vise à mobiliser le foncier public pour construire du logement social va entraîner de l’activité dans le secteur du bâtiment.
  • En termes d’économie, chaque chômeur qui redeviendra actif entraînera mécaniquement une amélioration encore plus grande. Il dépensera son argent pour des tas de choses qu’il évitait avant. Ces dépenses entraîneront autant d’activité supplémentaire.
  • Les évolutions de la fiscalité prévues, censées taxer plus lourdement les plus riches, sont aussi une bonne chose. Espérons qu’elles iront assez loin.

Mais sera-ce assez ?

J’en doute, tant qu’un réel protectionnisme écologique et social ne sera pas mis en place. Mais ça, j’en parlerai un autre jour…

, , ,

Poster un commentaire

143 – Après le livre Indignés, le film (Rebelle)

Une fois de plus, Pixar a pondu une petite merveille. Le film Rebelle (Brave) raconte l’histoire d’une jeune fille de roi, dans un pays pseudo-irlandais. Cette jeune fille doit être mariée au meilleur de ses prétendants. Et bien sûr, c’est la dernière chose qu’elle souhaite.

J’ai vu la bande-annonce de Brave il y a plus d’un an.


Pixar a réussi le tour de force de produire une bande-annonce intéressante, sans céder à la mode de raconter toute l’histoire. Après l’avoir vu, je peux vous dire que l’histoire va de surprise en surprise. Et vous ne les verrez pas venir.

De plus, les valeurs promues par ce film sont à contre-courant de la majorité des dessins animés. Le féminisme tout d’abord, avec une héroïne qui décide de résister aux injonctions sociales, représentées assez justement par sa mère. Et la révolte ensuite, lorsque l’héroïne décide de prendre sa vie en main. Les conséquences sont… intéressantes. Ce qui justifie le titre de cet article : Rebelle incite à l’indignation, d’une manière encore plus abordable qu’un petit bouquin écrit par un résistant.

J’arrête là l’étude sociologique. Rebelle est un excellent film pour adultes, et vous avez même l’excuse d’y aller à cause de vos enfants. Que demander de plus ?

, , , , , , ,

3 Commentaires

%d blogueurs aiment cette page :