135 – Eh mad’moizelle, z’êtes charmante !

Une vidéo a enflammé de nombreuses discussions entre internautes. Allez faire un tour sur Libération, et revenez.

Ah bah non, c’est une vidéo Youtube, je peux aussi bien la mettre là.

Cette vidéo a le mérite de remettre le machisme ambiant en lumière. Mais au-delà de la critique facile de ces comportements, critique qui n’amène guère de solution, tentons de nous intéresser aux causes du problème.

Prenons Matthieu. Matthieu est en centre-ville. Avec ses trois meilleurs potes, Edhi, Maxence et Dilanne. Ils aiment se poser, regarder passer les filles, leur donner des notes, et interpeler les plus jolies.

Pourquoi ? Suivez le plan :

  1. Siffler les filles dans la rue.
  2. Coucher.

Option 1 : ça marche !

Ok, il y a des refus. Mais le principal, c’est qu’il y a régulièrement des filles qui trouvent que Matthieu est trop mignon, quand il mentionne leur « joli p’tit cul ». Et qui l’entraînent derrière le bosquet du jardin municipal pour un 5 à 7 (minutes) torride.

Test : connaissez-vous une seule femme qui réponde positivement à ces sollicitations ? Ouais, moi non plus.

On peut imaginer qu’elles ont honte, et cachent leurs plaisirs coupables. Ouais, moi non plus.

Option 2 : ça ne marche pas !

Jour après jour, les remarques s’enchaînent, et les râteaux avec. « T’es trop bonne », « fais pas ta pute » et « vas-y, j’te parle » ne sont pas les phrases magiques espérées. Mais alors, pourquoi continuer ? On voit sur la vidéo ci-dessus que des hommes mûrs poursuivent l’expérience, sans aucun succès palpable. On peut même l’entendre dans leur voix : ils n’y croient pas eux-mêmes.

Sous-option 2.1 : si ça ne marche pas, c’est que je n’ai pas assez essayé.

Malgré toutes les déceptions antérieures, l’espoir guide les mots de nos jeunes désœuvrés. Ils le savent, ils en sont sûrs, le succès est au bout de leurs déclarations imagées et fleuries. De toute façon, les autres options sont trop compliquées à mettre en œuvre. Allez, on ne change pas une équipe qui perd.

Cette option me paraît déjà un peu plus crédible.

Sous-option 2.2 : si ça ne marche pas, je m’en fous, je vais me défouler quand même.

Ils le savent, que les femmes sont totalement insensibles aux soi-disant « compliments » qu’elles reçoivent dans la rue. La meilleure preuve, c’est que lorsque l’une d’entre elles, plus provocatrice ou plus exaspérée, les prend au mot façon « Ok, prends-moi, là, tout de suite maintenant », nos dragueurs amateurs se retrouvent bien dépourvus. Donc ils le font pour une autre raison. Quelques suggestions, liste non-exhaustive :

  • Souder le groupe.
  • Exprimer sa frustration sexuelle.
  • Critiquer l’évolution de la société, qui a permis aux femmes d’être plus exigeantes dans le choix de leur(s) partenaire(s).
  • Passer le temps
  • Maintenir la place de l’homme comme dominant par rapport aux femmes

J’en oublie sûrement un paquet. Mais à partir du moment où l’on sort du schéma « ils sont trop nuls pour draguer », on peut trouver de nombreuses explications à ces comportements. Et les expliquer, c’est déjà commencer à trouver une solution…

, ,

  1. #1 par Ouuuppsssss le 2012/08/05 - 18:55

    La plupart des propos et des attitudes de ce film sont tout simplement des agressions. C’est détestable et condamnable sans réserve. Perso, cela me fout la gerbe et si je devais subir cela, j’aurais une bonne envie de cogner. Et oui, en tant qu’homme, je sous-estime le phénomène pour ne pas le vivre au quotidien. Et malheureusement non, je n’ai pas de solutions toutes faites.

    Maintenant permettez que j’exerce mon esprit critique sur cet extrait de film, loin de la pensée unique. Attention, cela risque d’être très politiquement incorrect.

    Premièrement pourquoi les méchants hommes du film sont-il tous, revisionnez bien le film, TOUS des noirs ou des arabes ? Alors que les bons (le copain du début et l’homme politique de la fin), sont-il blancs ? Là, j’aimerais vraiment avoir une réponse.

    Cela fait longtemps que je suis outré par la capacité des médias à faire des sophismes et des généralisations dangereuses. Au hasard : il existe des intégristes et des terroristes musulmans, donc tous les musulmans sont dangereux et c’est légitime de leur pourrir la vie au quotidien, par exemple lorsqu’ils prennent l’avion.

    J’aimerais bien voir le film en entier car l’extrait me laisse perplexe. Que se passe-t-il avant et après certains passages ?
    Pourquoi assimile-t-on un homme croisant une femme en la traitant de « Salope » et un autre qui se plaçant à côté d’elle lui dit sur une voix posée « Vous êtes belle mademoiselle. »
    Dans le premier cas, il s’agit d’une agression. Visiblement, le mec pourrait la lapider / violer il le ferait sans hésiter.
    Dans le second cas, il s’agit d’un homme (noir) qui aborde une femme (blanche). Certes de manière très maladroite, mais qui se veut polie : utilisation de la marque de politesse « Mademoiselle », de l’adjectif qualificatif « belle » qui est, de manière objective, un compliment. Anachronique certes, puisque cela ne se dit pas de prime abord. Et ressenti comme une agression par la femme au vue du harcèlement dont elle fait l’objet.

    Ma question après avoir vu ce film est donc la suivante. S’il ne fait pas de doute qu’il faut mettre un terme aux agressions dont sont victimes les femmes, faut-il aussi interdire aux hommes noirs d’aborder, certes avec beaucoup de maladresse, mais poliment, les femmes blanches dans des lieux publics ? {Provocation ++}
    Si oui, nous pourrions nous inspirer directement de l’Afrique du Sud, qui dans le domaine a menée des expérimentations assez poussées. {Provocation +++}

    Je renvoie d’ailleurs l’auteur de ce blog au titre de l’article « Eh mad’moizelle, z’êtes charmante ! ».
    La formulation est une stigmatisation d’une population de banlieue, d’origine étrangère, socialement défavorisée. Pourquoi dans ce film ne voit-on pas de beaux gosses blonds habillés en Hugo Boss, dans les beaux quartiers, abordant avec humour une femme ? Le droit de séduire des blanches faisant des études supérieures est-il réservé à de riches blancs éduqués ?

    Politiquement incorrect => check.

  2. #2 par Manue le 2012/08/05 - 19:32

    Juste vite fait pour répondre au com précédent : elle a effectivement reçu ce genre de critiques, qu’elle craignait, n’ayant pas voulu faire de son film une apologie de la xénophobie (film qui est un projet de fin d’études, donc a priori (j’insiste sur le a priori) pas destiné à être visionné à grande échelle, du moins de prime abord). Elle a justifié cette forte concentration d’hommes noirs ou arabes par le fait que ce sont malheureusement ces hommes-là qui usent le plus souvent de ce genre de forme de « communication », et qu’elle s’est majoritairement promenée dans des quartiers réputés défavorisés (où elle vit d’ailleurs), tout simplement parce que c’est à ces endroits qu’elle avait le plus de chances de trouver ce genre de comportement. Elle était assez gênée qu’on la prenne pour une extrêmiste alors qu’elle voulait juste montrer une triste réalité.

    Voilà c’était la minute avocat du diable🙂

    Sinon je voulais donner un lien rigolo : http://odieuxconnard.wordpress.com/ qui traite du même sujet,même si je reste persuadée, comme tu l’as dit, que ce n’est pas du tout une forme de drague, d’ailleurs très peu de femmes le prennent ainsi, mais bien une forme de domination. D’ailleurs, quand on les mets au défi de faire exactement ce qu’ils nous proposent, ils se dégonflent rapidement, c’est bien la preuve que leur objectif n’est pas la reproduction à courte échéance, mais bien la provocation et l’affirmation de leur puissance de mââââââle. (ouuuh) La solution serait peut-être de leur parler de la même façon, mais très honnêtement, j’ai pas très envie de m’y abaisser…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :