118 – 218

Ce titre aurait pu être l’occasion de dénoncer l’emprise de la publicité sur notre mode de consommation. Entre l’appel à nos plus basses pulsions (yaourt, femme toute nue, shampooing, femme toute nue, peinture, femme toute nue, …), et l’utilisation des progrès en neurosciences, il y a beaucoup à dire.
Sauf que, voilà.
Je bosse beaucoup en ce moment, probablement plus que dans tous mes précédents jobs. Et mes horaires de travail ont tendance à empiéter sur mes horaires habituels d’écriture, notamment en soirée.
Je ne manque pas d’idées, je manque de temps. Vous devrez donc, pour aujourd’hui, vous contenter du jeu de mot pourri du titre !

,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :