110 – Stop Stealing Dreams / Rendez-nous nos rêves, un manifeste pour l’éducation 8/X

J’apprends dans les commentaires qu’une autre personne a rejoint le bateau de la traduction, mais en partant de la fin. Je vois ça comme la construction du premier train transcontinental aux USA : où ferons-nous la jonction ? Sera-t-elle suffisamment rapide pour en expédier plus de la moitié avant moi ?

 

19. Les rêves : difficiles à construire, faciles à détruire

De par leur nature, les rêves sont évanescents. Ils scintillent longtemps avant de briller. Et quand ils scintillent, ce n’est pas particulièrement difficile pour un parent ou un enseignant ou un gang de pairs de les éteindre.

Créer des rêves est plus difficile. Ils sont souvent liés à l’endroit où nous grandissons, à qui sont nos parents, et si oui ou non la bonne personne entre dans notre vie.

Se contenter du rêve peu réjouissant d’un emploi stable et ennuyeux n’est pas d’une grande aide. Rêver d’être sélectionné – trié sur le volet pour passer à la télévision ou retenu dans une équipe ou choisi pour être chanceux – n’est pas très utile non plus. Nous perdons notre temps et le temps de nos élèves lorsque nous mettons en place des chimères qui ne leur donnent pas les moyens de s’adapter (ou, mieux encore, diriger) lorsque le monde ne fonctionne pas comme ils l’espèrent.

Les rêves dont nous avons besoin sont des rêves autonomes. Nous avons besoin de rêves se fondant non pas sur ce qui est, mais sur ce qui pourrait être. Nous avons besoin d’étudiants qui peuvent apprendre à apprendre, qui peuvent découvrir comment se motiver et qui sont assez généreux et assez honnêtes pour s’engager avec le monde extérieur pour réaliser leurs rêves.

Je pense que nous faisons un excellent travail de destruction de rêves, au moment même où les rêves auxquels nous nous accrochons ne sont pas assez audacieux.

, , , , , ,

  1. #1 par Françoise le 2012/05/02 - 06:30

    Serait-ce une course ?! Je doute pouvoir rattraper mon retard…
    Et sinon, combien sommes-nous en tout ?
    Dernière question, n’y a-t-il pas moyen de gérer les vilains bots qui effacent des pages entières pour y placer leurs liens publicitaires ?

    • #2 par unjouruneidee le 2012/05/02 - 10:20

      Ce n’est pas une course, mais un peu d’esprit de compétition ne fait pas de mal pour se motiver durant un tel exercice au long cours.
      Je n’ai pas la moindre idée du nombre de traducteurs. Au moins 3…
      Pour les bots, il faut contacter Diateino, dont le webmaster est assez réactif.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :