102 – The Shield : (se) protéger et (se) servir

Quand je prends un engagement, je le respecte (du moins, si je m’en souviens). Voici donc le billet sur The Shield, promis avant-avant-hier.

Tu ouvres les yeux. Enfin, tu essaies. Un seul accepte d’obéir aux ordres de ton système nerveux. Faut dire qu’il est bien occupé, ton système nerveux. Il envoie pas mal de signaux. De la douleur, principalement. Mais pas que. Il dit aussi qu’il se passe des trucs dans ton abdomen, mais il ne sait pas quoi. C’est normal, des organes internes amochés, t’es pas trop habitué à les reconnaître.

Par ta paupière entrouverte, tu vois un type, blanc. Costaud. Sérieux. Son nom te revient : Vic Mackey.

Vic Mackey The Shield

Vic: « Ecoute-moi bien, le rigolo. Tu as exactement dix secondes pour me dire où tu les as planqué. Si tu fais le mariole, on te balancera direct aux One Niners. »

Toi : « J’ai des droits ! Vous pouvez pas rentrer chez moi comme ça ! Je veux voir un mandat ! »

Vic : « Et moi je veux voir Anna Kournikova nue sur un matelas à eau. Mais on sait tous les deux que ça n’arrivera pas. »

Toi  : « Mais je sais même pas ce que vous voulez. »

Vic : « Tu devrais mieux ouvrir les yeux, quand tu trafiques. Une bagnole banalisée qui planque en bas de chez toi, c’est pourtant facile à repérer. Donc on t’a vu, réceptionner le colis. »

Toi : « C’était pas la peine de cogner si fort, il suffisait de demander gentiment. Y a un coffre, au sous-sol. Notez le mot de passe, sinon le contenu est détruit. »

Vic prend de quoi écrire. « J’écoute. »

Toi : « E, T, I, B, A, M, E, C, U, S »

Vic : « C’est quoi ces conneries ? »

Toi : « Oh, pardon, je te l’ai donné à l’envers… »

Vic dégaine et tire.

Vic : « C’était ta dernière blague, trouduc. »

Après une demi-heure de fouille, l’intégrale de The Shield était enfin en sa possession.

The Shield, c’est une série (très) noire, qui raconte l’histoire de quatre policiers de Los Angeles. Quatre membres d’une unité spéciale anti-gang qui ont décidé que la loi avait besoin d’un coup de pouce. Quitte à sortir de la légalité. Mais le problème, avec la loi, c’est qu’il est difficile de garder un pied de chaque côté de la barrière.

En 7 saisons, les rebondissements s’enchaînent. Chaque action, bonne ou mauvaise, aura ses conséquences. Les quatre ripous garderont-ils leur job ? Leur famille ? Leur vie ?

Sans trop vous dévoiler la fin, sachez que la réponse est non. Mais il faut faire le voyage pour découvrir la destination. Qui n’est pas forcément celle que l’on attendait.

Je ne saurais pas dire si la morale est sauve. Difficile à déterminer, vu le nombre de personnages qui se torchent avec.

Cette série a un énorme mérite : vous saurez, dès le premier épisode de la saison 1, si c’est une série qui vous plaira ou non. Je m’attendais à ce que l’intrigue soit délayée durant toute une saison. Ce n’est pas le cas…

Et vous ? Déjà fan ?

,

  1. #1 par Paulo le 2012/04/12 - 22:41

    Aaah The Shield, si tout voulait l’intégrale, yavais qu’à demander ^^
    Excelente série qui méritait bien un petit mot. merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :