99 – La rage contre Pôle Emploi : plan de bataille contre un putain de moulin à vent

Je suis chômeur indemnisé depuis mai 2011.
Et aujourd’hui, je déclare la guerre à Pôle Emploi.
Ce n’est pas une lubie, ni un coup de tête.
Mes attentes envers ce service public étaient jusqu’à présent raisonnables. Voire vaguement désabusées, habitué que je suis à une ambiance de dysfonctionnement léger et permanent. Ambiance partagée par d’autres administrations publiques, telles la CPAM et la CAF.
Mais là, la goutte d’eau a fait déborder la rate au cours-bouillon.
Je risque de perdre 9 mois d’indemnisation sur les 24 auxquels mes 10 années d’activité salariée me donnaient droit.

Rapide résumé (j’allais écrire « bref résumé », mais « bref » est devenu un mot à employer avec parcimonie)
Je suis autoentrepreneur depuis septembre 2009.
En CDD de janvier 2010 à avril 2011, j’ai cessé mon activité d’autoentrepreneur, sans pour autant me désinscrire.
En mai 2011, je m’inscris à Pôle Emploi, à la fin de mon CDD.
De mai 2011 à mars 2012, les 7 conseillers que je rencontre sont unanimes : tant que mon chiffre d’affaires d’autoentrepreneur est nul, je suis un chômeur comme les autres.
Jusqu’à cette 8e conseillère, qui m’a annoncé jeudi dernier que, puisque j’avais le statut autoentrepreneur depuis le début de mon indemnisation, j’étais en situation de cumul depuis 10 mois.

Oui oui, je ne gagne pas un centime d’euros, mais je cumule…

Devant cette annonce, qui peut me faire perdre 9 mois de droits à indemnisation, j’ai eu un coup de chaud pendant mon entretien. Heureusement que je suis d’un naturel pacifique…

Je me suis contenté de gueuler, et de claquer une porte violemment. Mais comment se fait-il qu’il n’y ait pas plus de réactions violentes ? Seraient-elles dissimulées par la direction de Pôle Emploi ?

A qui la faute ?

Ce que je trouve particulièrement injuste, c’est qu’en étant prévenu dès le mois de mai, j’aurais stoppé mon activité d’autoentrepreneur, qui ne me rapportait rien. La responsabilité de la situation relève exclusivement de Pôle Emploi, et de ses conseillers mal formés et surchargés.

Casus Belli

Devant mon état d’agitation, le responsable du service m’a proposé d’écrire mon courrier de réclamation « au calme ». Ce que j’ai fait, dans une salle de réunion placée en plein milieu des clapiers où les chômeurs viennent passer leurs entretiens.

Du coup, quand j’ai lancé à fond la bande originale de The Shield (note : faire un article sur The Shield), qu’on peut qualifier de hard-rock latino (note : ne pas faire d’article sur le hard-rock latino), ça a créé comme une petite surprise…

Une conseillère :  « Vous pouvez baisser le son ? »

Moi : « Non. Voyez ça avec votre direction. »

La conseillère : « Je vais fermer les portes alors. »

Moi : « Faites. »

J’ai alors mis le son à fond.

Le responsable du service est revenu : « Pensez aux autres, baissez le son s’il vous plaît. »

Moi : « Je mets la musique pour décompresser et ne pas avoir de réaction violente. Cette musique, c’est la solution la plus calme. Voyez ça comme l’alternative la moins pire. »

Il est reparti.

La directrice du centre Pôle Emploi est venue. Et m’a gentiment demandé de couper la musique. Ce que j’ai fait, pensant qu’elle resterait pour découvrir mon cas.

Elle ne l’a pas fait, elle devait partir.

Histoire de changer, je me suis mis à chanter.

J’avais pas ma guitare, hein. J’ai pas trouvé de version a capella sur youtube. Note pour plus tard : amener une guitare à Pôle Emploi.

J’ai fini d’écrire mon courrier, je l’ai donné au responsable du service, et je suis rentré chez moi.

Mais pas sans vérifier auprès de quelques conseillers Pôle Emploi : ils m’ont tous confirmé que, selon eux, le cumul n’avait lieu que quand il y avait des revenus. Ce qui est vraiment inquiétant, à la fois sur leur niveau de formation, et sur leur capacité à expliquer des trucs faux à ceux qu’ils doivent « conseiller ».

Plan de bataille

Voilà où j’en suis. J’attends la réponse du Pôle Emploi régional. Mais je ne compte pas le faire sagement assis chez moi. J’ai quelques idées pour accélérer les choses.

  • J’ai rendez-vous avec un avocat le 20 avril.
  • Je vais contacter une association de chômeurs.
  • Dès mardi, je m’installe à résidence à Pôle Emploi, et je demanderai des nouvelles de mon dossier à l’accueil toutes les 30 minutes.
  • La guitare, je la garderai pour plus tard, si ça n’avance pas.

Toute suggestion d’initiative susceptible d’attirer l’attention, de manière humoristique ou au moins sympathique pour les agents, est la bienvenue.

Avez-vous des idées pour que je sois encore plus pénible, sans aller jusqu’à me faire embarquer par les flics ?

Allez, brainstorming !

, , ,

  1. #1 par agoaye le 2012/04/08 - 11:32

    Moi j’y ai été tous les jours leur apporter des documents plus improbables les uns que les autres (car il manquait apparemment toujours un pièce à mon dossier, alors j’ai sorti l’artillerie lourde. Des factures du garage aux lettres de grand-mamie… Un jour je leur ai même annoncé : « allez, à demaaaaain, et demain j’vous amène mon frottis vaginal youhoooouuu ! » tu aurais vu la tête des gens dans l’agence !!
    Ils ont fini par s’occuper de mon dossier, et ont réussi à découvrir une faille pour ne pas me payer les 126 euros pour lesquels je me battais. Je les conchie, tout simplement !

  2. #2 par Sebast le 2012/04/09 - 20:47

    Mon pauvre petit, il fallait faire comme tous ces bons chômeurs, rester chez toi, toucher ton chomage et surtout aucune initiative. Mais pourquoi avoir été autoentrepreneur.

  3. #3 par unjouruneidee le 2012/04/11 - 22:28

    J’aime beaucoup le coup du frottis vaginal.
    Etrangement, ils se souvenaient tous de moi, mardi matin. Du coup, j’ai eu un rendez-vous directement avec le chef de service. Qui a pris son téléphone pour m’assurer une réponse cette semaine. J’aime ce genre de promesse d’efficacité. Même si je ne peux pas m’empêcher de penser que mon prochain déplacement sera surtout l’occasion de recevoir des excuses, plutôt qu’une réponse précise et satisfaisante…

  4. #4 par Achernar le 2012/04/12 - 12:03

    Bon courage, tiens bon !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :