53 – Moi, Asimov

Pour écrire l’article du jour, j’ai dû fouiller les méandres de ma bibliothèque, déjouer les pièges d’incunables sournois prêts à m’écraser sous leurs pages, esquiver prestement des comics chafouins aux tranchants acérés…

J’avoue, j’ai juste ouvert une porte de mon étagère Billy(tm), poussé une biographie de Desproges et une bêtise d’Antoine de Caunes,  et trouvé « Moi, Asimov », bien rangé à sa place.


Bien sûr, comme je suis vieux, mon exemplaire a une couverture différente. Mais là n’est pas la question. Au travers de cette autobiographie de 600 pages écrites petit, Isaac Asimov raconte 70 années d’une vie bien remplie. Comme les pages de ses livres, dont il a écrit une quantité invraisemblable : plus de 600. Et, pour ceux qui ne connaîtraient que ses œuvres de science-fiction, sachez que si une bibliothèque comportait l’intégralité de ses livres, il y en aurait au moins un dans chaque catégorie du système décimal Dewey.

Mais ce que cette autobiographie d’un auteur a d’exceptionnel, c’est qu’elle n’est pas organisée chronologiquement, mais selon une logique propre à ses souvenirs. Elle commence par sa naissance, mais on y croisera la mort de son beau-frère en 1989 bien avant sa propre adolescence.

Cette balade dans le parcours d’un surdoué, qui affiche clairement sa haute opinion de lui-même ET son immense capacité d’auto-dérision face à ses faiblesses humaines, est un grand moment de littérature.

Comme vous pouvez vous en douter, cette histoire ne finit pas bien. Elle finit très bien. J’allais vous dévoiler son dénouement, ainsi que son épilogue, mais ce serait contre-productif, puisque je cherche à vous donner envie de le lire.

Sachez simplement que j’ai une fois de plus fini ce livre les larmes aux yeux. Ce qui est un gage certain de qualité : pourquoi lire si vous ne ressentez rien en tournant la dernière page ?

, , , , , ,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :