52 – « 12 euros. Vous avez la carte fidélité ? »

Si vous êtes un client lambda, vous trimballez quelques cartes de fidélité. Carrefour, Leclerc, Auchan, Leroy Merlin, et j’en passe.

Ça vous paraît un excellent outil : vous vous contentez de présenter cette carte au moment de payer, et vous avez droit à des réductions, immédiatement ou plus tard. Très profitable pour vous. En plus, les réductions sont souvent sur des produits qui vous intéressent…

Please allow me to introduce myself, I’m a man of wealth and taste

Vous êtes-vous jamais demandé s’il était possible qu’une entreprise du secteur de la grande distribution – secteur connu pour sa grandeur d’âme – vous propose un échange qui vous soit plus profitable qu’à elle ?

Deux articles à propos de la chaîne de magasins américaine Target montrent à quel point les entreprises en savent long sur nous.

Résumé de leur démarche :

  • Les clients ont des habitudes (de marques, de magasin). Une fois prises, il est très difficile de les faire changer.
  • Il y a des tournants dans la vie d’un client où les habitudes ancrées peuvent changer. Par exemple, un déménagement, une installation en couple.
  • Mais LE tournant, c’est l’arrivée d’un bébé. Les jeunes parents sont plus susceptibles de changer leurs habitudes. Il leur faut de nouveaux produits, ils ont (beaucoup) (beaucoup beaucoup) moins de temps libre.
  • Ils ont donc cherché comment surveiller leur clients (soit par leur carte de fidélité, soit par leur numéro de carte bleue), et ensuite analysé le comportement de ceux qui achetaient des couches, du lait et des biberons.
  • En remontant dans le temps les achats de ces clients, ils ont établi une liste de 25 signes qui permettent de déterminer quelle client est enceinte, et à quel trimestre elle se trouve.

Ils ont donc commencé à envoyer à des clientes des bons de réductions ciblés. Imaginez votre tête si, alors que vous n’avez pas encore annoncé à votre famille que vous êtes enceinte, Bébé9 vous envoie son catalogue pour la première fois…

Les clientes l’ont très mal pris. Alors ils ont placé ces bons de réductions au milieu d’autres, ce qui a permis de contourner les réticences.

L’article mentionne, dans le détail, les mécanismes neuropsychologiques qui entrent en jeu dans l’établissement de nos routines mentales.

L’exemple le plus inquiétant, c’est un père furibond qui a découvert des pubs de vêtements pour bébé adressés à sa fille. Après avoir accusé Target d’incitation à la grossesse envers les teenagers, il a fini par s’excuser. Sa petite chérie était devenue une femme… (visiblement, il avait raté le passage « explication de la contraception« )

La conclusion de l’article, c’est que les entreprises de la grande distribution nous manipulent. Elles tentent de s’en prendre au fonctionnement de notre cerveau, à notre insu, pour augmenter leurs profits.

La solution ?

Arrêter de fournir, gratuitement, des informations qui leur permettent de nous cibler.

  • Refusez les cartes de fidélité. Oui, elles vous rapportent de l’argent sur le moment. Mais elles vous en feront dépenser plus par la suite. (Et puis, jeter vos cartes de fidélité, c’est toujours un peu moins de merdier…)
  • Payez, dès que possible, en liquide. Je ne pense pas qu’ils s’amusent à tracer l’ADN sur les billets. Pas encore

PS: bonus track

, , , , , , , , , , ,

  1. #1 par nithir le 2012/02/21 - 09:42

    Pour contourner le traçage, suffit de savoir se contenter de ce que l’on a besoin, prendre les décisions soit même sans céder à une pub ou un réflexe genre « tous mes potes on un iphone alors j’en veux un aussi, moi aussi j’ai droit à la coolitude ».

    Alors oui c’est sur il auront toujours un profil de ce qu’on a acheté et pourront en faire quelque chose, le traçage n’est pas le problème, le problème c’est de se laisser encore influencé par la pub. Même ciblé elle ne devrait pas avoir un impacte trop significatif sur ses choix résonné.

    Par exemple si je prend du pain de marque « Censured Censured » (je m’auto censure la pub…) ce n’est pas parce que c’est une marque toussa ou que la super pub m’incite, j’ai juste acheter plein de pain différent, vu comment il se comporter dans le temps (séchage, gout,…) et je me suis arrêter sur celui là parce que même s’il est pas super bon, il a le mérite d’être le moins cher et comme je n’en mange pas souvent il faut qu’il ne sèche pas trop vite (ce qui est le cas du pain de mie).

    Pour faire ses course faut d’abord savoir de quoi on à besoin, découvrir les produit par ses soins, se renseigner sur le net (en essayant de pas tomber sur les comm de marketeu qui vente les mérite d’un produit.

    Bref, il faut éviter d’être passif et de se laisser guider même si on à pas le temps de trop chercher.
    L’humain comme tous dans le monde cherche la moindre résistance (le moindre effort). il est plus facile de se laisser dire quoi faire plutôt que de prendre l’initiative d’agir.

  2. #2 par peinturelu le 2012/02/21 - 18:22

    Moi que mon supermarché préféré sache que je préfère le rustique au lepetit, franchement….ça ne me traumatise pas. Faut dire je suis une excellente consommatrice, j’aime cumuler mes sousous sur ma carte et tout dépenser d’un coup (je peux rajouter ça dans les bizarreries?) et je suis fan des bouts de rayons en promo .

  1. Flattr: rapport pour février 2012 | Blog à part: troisième époque

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :