18 – Prospective 1/X : Les imprimantes 3D

Avant-hier, j’ai énuméré un certain nombre de nouveautés technologiques. Ce billet est le premier d’une série qui approfondira ces quelques prévisions. Commençons par la révolution qui est déjà là : les imprimantes 3D.
Avertissement : une partie des idées de cet article proviennent du roman Makers de Cory Doctorow. Le roman n’est pas exceptionnel, mais son analyse de cette révolution technologique à venir est extrêmement pertinente. Le reste des idées vient de la lutte actuelle des grandes sociétés qui tirent leurs bénéfices de l’exploitation des droits d’auteur.

En quoi est-ce nouveau?

Il y a 100 ans, j’imagine que les objets quotidiens étaient produits localement. Une partie par des artisans, et l’autre partie directement par les usagers : le tricot n’était pas un passe-temps, mais une façon concrète de produire ses vêtements.
Aujourd’hui, la majeure partie des objets quotidiens (et high-tech) sont importés. Ils sont produits par des ouvriers dans des conditions misérables à l’autre bout de la planète (note: parler de la théorie libérale qui tente de justifier cette aberration).
Les imprimantes 3D annoncent le mouvement retour. Pourquoi se déplacer dans un magasin proposant des produits chinois de mauvaise qualité lorsque vous pouvez les produire, à la demande, dans une machine chez vous ? Vous n’aurez plus qu’à acheter la matière première, une pâte biodégradable, et utiliser la machine.

Ce que cela pourrait changer dans notre quotidien

Pour commencer, moins d’avions et de bateaux traversant la planète, donc moins de pollution. Plus prosaïquement, gagner notre indépendance envers les supermarchés. Vous n’aurez plus à parcourir des rayons pendant des heures à la recherche du produit qu’il vous faut. A la place, vous parcourerez des bases de données de plans, tranquillement installé dans votre canapé.

La destruction créatrice, ou les conséquences négatives à grande échelle

Bien sûr, le développement à grande échelle d’une alternative crédible à une bonne partie des produits des magasins de décoration, d’équipement et de meuble aura des conséquences. Ces enseignes devront se recentrer sur des produits impossibles à produire avec les imprimantes 3D. La baisse de la demande entraînera des troubles en Chine. Des usines fermeront et des ouvriers se retrouveront sans emploi. Difficile de prédire dans quelles proportions, sachant que leur capacité de production pourra en partie être orienté vers la consommation locale plutôt que l’export.

Les tentatives de blocage

Vous allez visiter Eurodisney. Vous y prendrez quelques photos d’un mug trop mignon. En partant des photos, votre ordinateur reconstitue un modèle 3D que vous imprimez, logos et illustrations compris. Vous croyez que Disney va apprécier ?
Il y aura bien sûr des tentatives de blocage, notamment par la loi, de cette possibilité des imprimantes. On voit aujourd’hui le succès des mesures légales visant à empêcher l’usage de fichiers mp3 non payés à leurs légitimes propriétaires. Même si une hypothétique loi Hadopi 23 visait à interdire la production d’objets protégés par copyright ou par brevet, elle aura probablement autant de succès que l’actuelle
Aujourd’hui, nous payons une taxe sur tous les supports d’enregistrement numérique (CD/DVD/BR vierges, clés USB, disques durs, etc.) au motif que nous pouvons en faire un usage illégal, et qu’il faut donc dédommager ceux qui subissent ce préjudice supposé. Voyez-vous le parallèle ? Au motif que les imprimantes 3D pourront être utilisées à des fins de contrefaçons, elles seront taxées, ainsi que les matières premières utilisées. On verra alors apparaître des machines qui utiliseront des produits basiques pour fonctionner (farine de maïs ?), ce qui empêchera toute taxation ciblée.

En quoi c’est inéluctable

Il suffit de regarder le succès des machines à pain. Même si le pic de vente est probablement derrière nous, la possibilité de fabriquer notre propre pain et de s’affranchir des contraintes d’accès aux boulangeries est une forte incitation. Économiquement, ce n’est probablement pas une bonne affaire : appareil cher et très spécifique, coût à l’unité élevé.

Imaginez l’engouement que provoqueront les avantages d’une machine générique, capable de produire un cendrier en quelques secondes, ou une chaise solide (en kit) en quelques minutes…

Plus besoin d’acheter de Legos à vos enfants pour Noël. Vous pourrez fabriquer toutes les pièces à volonté.

Plus besoin de vous battre avec les dimensions non-standard de votre appartement. Tous vos meubles seront sur mesure.

Et après?

L’arrivée de telles machines étant annoncée, il vous reste à :

  • Vous tenir au courant, pour éblouir vos voisins en étant précurseur
  • Apprendre la modélisation 3D, pour être prêts à créer vos propres plans dès que les machines inonderont le marché
  • Vous lancer dans la culture des matières premières utilisées, qui seront probablement des céréales type maïs.

Et vous ? Que feriez-vous d’une imprimante 3D ?
 

Edit: on me signale un dossier (en anglais) du magazine Wired sur le sujet et, plus globalement, sur la vague du DIY (Do It Yourself, Fais-Le Toi-même).

, , , , , , ,

  1. #1 par Lucie le 2012/01/18 - 09:10

    Heu… il me semble que tu as oublié dans ce qu’il nous reste à faire: gagner au loto.
    Je ne pense pas que ce genre de machine sera bon marché.
    Quand aux chinois ils pourront toujours fabriquer… des imprimantes 3D qui cassent au bout de un an comme leurs imprimantes actuelles, comme ça on est obligé d’en racheter, ça les occupera.
    Et ce que j’en ferais… de la fausse monnaie?

    • #2 par unjouruneidee le 2012/01/18 - 09:33

      Toi, tu n’as pas lu l’article de départ😉 . Il y a un lien vers un modèle bicolore à 1500$. Les premières imprimantes papier étaient à ce prix, regarde combien elles coûtent maintenant!

  2. #3 par Achernar le 2012/01/18 - 16:27

    Salut, encore un article intéressant sur ce blog. J’essayais d’expliquer cette évolution à mes parents et je pourrai leur envoyer ce lien.
    Pour ceux que le thème passionne, Wired y a consacré un numéro l’année dernière – http://www.wired.com/magazine/19-04/ .

    • #4 par unjouruneidee le 2012/01/18 - 16:31

      Merci pour le compliment.
      Je rajoute ton lien à la fin de l’article.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :